Eon Motors sur la route de la commercialisation

 |   |  340  mots
Le groupe, basé à Malijiai près de Digne (04), a réussi un tour de table de 1,06 M? ce qui va lui permettre d'entamer la commercialisation de 50 premiers véhicules électriques.

En finalisant un tour de table pour un montant de 1,06 M€, Eon Motors entame un virage très attendu, celui du lancement de la commercialisation de sa Weez, un véhicule électrique aux caractéristiques qui doivent lui permettre de se distinguer sur le marché dédié. Sans permis, bénéficiant de 3 places, promettant une autonomie de 60 km ou 100 km (2 options possibles) vendue pour un prix inférieur à 10 000 euros, Weez est conçue et assemblée dans l'usine du groupe.

Modèle économique

La clientèle visée sont les actifs urbains, un marché adressé aussi bien en BtoC qu'en BtoB. En choisissant d'établir la production sur les précommandes, Eon Motors s'affranchit des contraintes de gestion de stock et permet, en outre, la personnalisation du véhicule. Un modèle économique qui, selon Denis Mergin, son dirigeant, doit permettre la viabilité de l'entreprise. Les premières précommandes vont donc pouvoir être réalisées prochainement.

Dynamisme territorial

Créé en 2010, installé dans le département des Alpes de Haute-Provence depuis 2012, c'est en 2014 que le groupe s'installe à Malijai, près de Digne. Il a bénéficié pour cela du soutien du fonds de revitalisation économique de la communauté de communes de la Moyenne Durance, du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence, du Conseil régional PACA et de l'État. Une aide qui s'accompagne d'une promesse : créer des emplois. Quatorze l'ont déjà été et l'objectif "à terme est d'en réaliser 75" précise Denis Mergin.

Horizon élargi

Le tour de table réalisé va également permettre à Eon Motors d'ouvrir une succursale à Lyon. La suite des événements c'est la déclinaison dans d'autres variantes comme le roadster ou le pick-up par exemple. Coté sur le marché libre depuis 2013, le groupe est également membre du pôle de compétitivité Capénergies, ce qui lui a notamment permis de bénéficier d'un prêt participatif et de labelliser ses projets. Pour l'heure, Eon Motors ne génère pas de chiffre d'affaires.

Laurence BOTTERO
Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :