Gérard Goninet : "Nous avons besoin d'un schéma directeur clair"

 |   |  344  mots
Directeur du site d'Airbus Helicopters à Marignane, il est aussi le vice-président du Club Marseille Métropole. Un Club qui en terme de coopération économique et vision prospective a son mot à dire?

Comment le Club travaille-t-il dans la perspective de la Métropole ?

Nous avons voulu sortir volontairement du point focal de Marseille en changeant justement le nom du club (anciennement Club Marseille La Découverte NDLR). Certains des acteurs importants du territoire ne sont pas spécifiquement installés à Marseille... La Métropole a un sens presque naturel. Nous n'allons pas aller contre. J'espère que les combats politiques seront dépassés. Il faut inclure les entreprises et avoir un périmètre élargi qui tienne compte de l'économie et du social. Nous avons besoin d'avoir une vision qui aille au-delà de celle des agglomérations. Nous serons plus forts collectivement. Il faut arriver à ce que l'on aille plus vite, mieux, moins cher.

De quelle façon le monde économique peut-il apporter sa contribution ?

Le développement économique passe par les entreprises. Il est de notre devoir de nous faire entendre. Nous avons besoin d'avoir un schéma directeur clair. Les sujets qui nous préoccupent sont le transport avec le ticket unique, une offre intégrée, un transport connecté et efficace qui corresponde à la volumétrie. Nous nous attaquons là à un sujet qui n'a pas été traité depuis des années.


Comment vont se dérouler les prochains mois ?

Le temps va être compté. Le bien collectif va devoir l'emporter. Il ne faut pas oublier que le diable se cache dans les détails. Tout le temps que l'on perd à discuter politique c'est du temps perdu qui va compter dans la mise en œuvre.

Quels sont les projets du Club ?

Le Club est en croissance aujourd'hui cela signifie donc que les adhérents y trouvent un intérêt. Dans le jouer collectif, cela a un sens. Le Club doit se positionner sur certains dossiers. C'est ce que l'on appelle du lobbying.

Quels sont ces dossiers ?

Ce sont des sujets comme le port, l'aéronautique, les hôpitaux et les soins... Si demain des projets d'aménagement sortent, nous devrons également nous positionner.

Propos recueillis par Laurence BOTTERO

Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :