Groupama Méditerranée est née

 |   |  661  mots
La fusion des deux caisses régionales ? Groupama Alpes-Méditerranée et Groupama Sud ? a été actée jeudi dernier lors de l?Assemblée générale extraordinaire au Pasino d?Aix par les présidents de fédération en présence d?un peu plus de 400 administrateurs.

Place aux chiffres. 289 agences, 1769 collaborateurs, 5498 élus, 386 caisses locales, 459 100 clients-sociétaires et un chiffre d'affaires de 735 M€. C'est le poids qu'affichera, sur la balance commerciale, Groupama Méditerranée le 1er janvier prochain. Date à laquelle la fusion se concrétisera en termes juridiques.


Avec cette opération, le groupe mutualiste agricole met un point final à son grand programme de regroupement, initié en 2001, pour ramener de 22 à 9 le nombre de ses Caisses régionales. Avec pour objectif, la taille critique. Cette année aura donc été marquée par la création au 1er janvier 2011 de Groupama Grand Est réunissant les caisses d'Alsace et du Grand Est et par celles, jeudi dernier, de Groupama Sud et Groupama Alpes-Méditerranée.


Outre "la nécessité d'apporter une réponse" à Solvabilité II, ce rapprochement répond également "au besoin de créer une entreprise plus grande, plus forte et plus efficace pour offrir des services meilleur prix ", indiquent les états-majors des deux Caisses.

"Nous nous classons ainsi à la 4ème place des Caisses régionales de Groupama. Ce schéma a du sens : les 14 départements, allant des Pyrénées-Orientales aux Alpes Maritimes, en passant par la Corse et l'Ardèche, forment un ensemble homogène. Et sur un plan économique, nous intégrons le cercle fermé des entreprises de plein exercice de près de 1800 collaborateurs sur l'arc méditerranéen", explique Amaury Cornut Chauvinc, actuel président de Groupama Sud, qui prend la présidence de la future entité. Tandis que la direction générale revient à Alain Kahn, l'actuel directeur général de Groupama Sud.

Sur la stratégie future, "la conquête de l'urbain", explique le futur président. "Notre zone de chalandise - 8 millions d'habitants - est celle qui offre le plus de potentiel urbain après le bassin parisien. Nous sommes déjà sur ce territoire le premier assureur automobile et le premier en assurance agricole et nous avons en portefeuille clients, 7 collectivités sur 10 de moins de 10 000 habitants. Nous avons des marges de progrès sur le marché des particuliers". L'objectif affiché est de faire passer l'ensemble d'un chiffre d'affaires de 735 M€ à 875 M€ en 2014 avec notamment un coup de booster sur l'IARD, avec l'ambition d'atteindre 596 M€ en IARD , soit 22% de croissance, ainsi que sur l'assurance-vie, avec un objectif à 279 M€, soit une croissance de 12%.


"Tout changement fait peur. Il a fallu du temps pour convaincre mais il ne s'agit pas d'une OPA de l'une sur l'autre. Nous maintenons les sites (ndlr, il serait néanmoins question de la fermeture du site de Draguignan en 2015) ainsi que l'emploi. Toutefois, 180 personnes sont concernées par une évolution professionnelle qui sera accompagnée par de la formation et 30 par la mobilité géographique. Mais elle ne sera pas imposée", précise le nouveau P.d-g.

Pour l'organisation générale, il y aura deux sièges, dont la répartition n'exige pas de commentaires : l'un, administratif à Montpellier (environ 300 personnes) et l'autre, institutionnel et social à Aix-en-Provence (environ 200 personnes). Les 5 sites spécialisés se répartiront entre Perpignan (agriculture), Montélimar (production de contrats), Avignon (dommages et biens + centre de clientèle ) et les deux plus stratégiques : Montpellier (contrats des collectivités locales+ prévoyance santé + assurance automobile) et Aix (centre de clientèle + sinistres autos + santé).

Prochaine étape dans la vie de l'assureur-mutualiste : la mise en Bourse ? Dernièrement, le directeur-général Jean Azéma a indiqué aux Echos qu'il n'en serait pas question avant 2015. À fin juin, Groupama était exposée aux dettes souveraines européennes à hauteur de 770 M€ au Portugal, à la Grèce et à l'Irlande, 1,5 milliard à l'Italie et de 670 millions pour l'Espagne.


Adeline Descamps

Photo (de gauche à droite) : Jérôme Zanettacci, président délégué de Groupama Méditerranée et Amaury Cornut Chauvinc, président.


Repères

Couverture géographique : 14 départements dont 7 villes de plus de 100 000 habitants; une zone de 8,5 millions d'habitants
289 agences commerciales
1769 collaborateurs
5498 élus
386 caisses locales
459 100 clients-sociétaires
C.A IARD/ Vie : 735,5 M€


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :