ID logistics devient le numéro deux français

 |   |  455  mots
Le groupe vauclusien de transport et logistique, qui a fait son entrée en Bourse en avril 2012, vient d?acquérir l?entreprise d?Eure-et-Loir CEPL. Il met la main sur 27 sites logistiques, soit 600 000 m2 exploités dans 4 pays pour des clients comme Sony, Bouygues Telecom, Givenchy, Guerlain, Yves Rocher, André, vente-privee.com?


En avril dernier, tandis qu'il sonnait la fameuse cloche symbolique de son entrée en bourse, Éric Hémar, le P-d.g du groupe avait bien insisté sur les finalités : "cette introduction nous fournit les moyens financiers d'être un acteur important dans la consolidation qui s'annonce et pouvoir ainsi saisir des opportunités de reprise". La société créée en 2001 (559,6 M€ de C.A en 2012, + 21,1 %) cherche depuis quelques années à booster son développement notamment par des opérations de croissance externe de sociétés de taille moyenne, de 40 à 50 M€ de chiffre d'affaires. Elle s'était notamment distinguée avec la reprise de Mory Logidis, le pôle logistique de Mory, en redressement judiciaire (10 sites en France, 170 000 m2 d'entrepôts, 25 M€, 235 personnes).Avec cette acquisition, le groupe avait non seulement étoffé son portefeuille clients en mettant la main sur le secteur industriel (Safran, Yves Rocher, Rémy Cointreau ...) alors que son activité était très connotée "grande distribution" mais surtout atteint une taille suffisamment significative pour envisager d'autres opérations plus importantes.

En 2012, en complément de l'augmentation de capital de 26,7 M€ réalisée lors de l'introduction en bourse, le groupe de Cavaillon a généré 5,2 M€ de trésorerie courante, ce qui lui donne du souffle financier. Avec cette nouvelle opération, dont le montant ne serait pas encore finalisé, le logisticien, qui a augmenté son C.A de 35 % à l'international, renforce son maillage européen en s'implantant dans deux nouveaux pays et élargit son panel d'activités en pénétrant des secteurs tels que l'électronique, les biens culturels, la cosmétique et le textile, avec de nouveaux clients (Sony, Bouygues Telecom, Givenchy, Guerlain, Yves Rocher, André, vente-privee.com...).

Basée à Béville-le-Comte, CEPL gère en effet 600 000 m2 sur 27 sites logistiques et emploie 2 200 salariés dans 4 pays (France, Espagne, Allemagne et Pays-Bas). Son chiffre d'affaires pour 2013 devrait s'élever à environ 180 M€. Au total, le nouvel ensemble va donc disposer de 168 sites implantés dans 14 pays représentant 3,1 millions de m2 exploités avec un C.A pro forma qui devrait être supérieur à 800 M€ en 2013, indique un communiqué d'ID Logistics. Le groupe de Cavaillon s'impose désormais comme le challenger national derrière Norbert Dentressangle avec ses 12 300 collaborateurs.


En terme de croissance organique, le groupe a signé en 2012 des contrats importants avec de nouveaux clients comme Marionnaud ou Franprix/Leader Price en France, Real (Metro) ou MWM à l'international. Il a également lancé de nouvelles plates-formes avec des clients existants comme Danone, Auchan, Leroy Merlin ou Carrefour. À l'international, il a ouvert son 12e pays avec l'Afrique du Sud pour répondre à la demande de Danone.

A.D

Photo : Éric Hémar, le P-d.g de ID Logistics


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :