Insight SIP lève 540 000 ?

 |   |  406  mots
Le concepteur de modules, spécialisé dans le "system in package", vient de boucler sa troisième levée de fonds. Les 540 000 ? récoltés lui permettront de renforcer son effort commercial en Asie.

Pour soutenir sa croissance (+ 70% en 2011, C.A : NC) et accélérer son déploiement sur le marché asiatique, Insight SIP, basée à Sophia-Antipolis, a récemment procédé à une augmentation de son capital. À la faveur d'un tour de table, le concepteur de "systems in package" (SIP), destinés aux communications sans fil et à l'électronique à haut débit, est parvenu à lever 540 000 € auprès du fonds régional PACA Investissement, de la société de capital risque Primaveris et de la holding ISF Succès Europe.

Les trois structures ayant investi chacune 180 000 €. "Nous travaillons dans le domaine de l'électronique grand public (Ndlr : téléphonie cellulaire, wifi, bluetooth...) et intégrons dans un même boîtier différents composants, afin de miniaturiser les systèmes, explique le P.d-g, Michel Beghin. Cet apport financier va nous permettre de conforter notre présence au Japon, et de nous implanter à Taïwan et en Corée du Sud".

Si les États-Unis restent le principal client d'Insight SIP (plus de 40% du C.A y est réalisé), c'est sur le marché asiatique qu'entend s'inviter la PME de 10 salariés, dont 6 à Sophia Antipolis. "Les Nippons sont très en pointe concernant ces technologies. Ils intègrent par exemple à l'heure actuelle des capteurs dans les vêtements des personnes âgées pour mesurer leur rythme cardiaque ou leur pression sanguine. Les informations sont transmises en temps réel à des médecins, en vue d'éviter les hospitalisations inutiles".

En 2011, la société a déjà signé deux contrats de licence avec le Japon. Le premier concerne une "famille de modules Bluetooth low energy", destinés à des montres ou des podomètres, dont la mise en production est imminente. Le second porte sur un module de vidéo haute définition sans fil à très haut débit pour transmission de vidéo HD ou 3D.

"Au Japon, le marché des écrans plats a baissé de 25%, tandis que celui des projecteurs HD à leds a augmenté dans les mêmes proportions, confie Michel Beghin. Nos actuels écrans pourraient très vite devenir obsolètes".

Disposant de bureaux aux États-Unis et au Japon, Insight SIP a déjà eu recours, depuis sa création en 2006, à deux levées de fonds (en 2008 et 2009, 600 000 € au total). D'après les fabricants de packaging, le SIP représentait 0,5% du marché en 2000, contre 40% aujourd'hui.


P.H

Photo : Michel Beghin est le P.d-g et co-fondateur d'Insight SIP (© DR)


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :