Ipsen vend un de ses produits phares à Baxter

 |   |  449  mots
Le groupe pharmaceutique Ipsen, basé à Paris mais implanté à l'Isle-sur-la-Sorgue (84) via Beaufour Ipsen Industrie et à Signes (83) via Ipsen Pharma Biotech, et son partenaire américain Inspiration Biopharmaceuticals Inc., ont vendu leur produit phare en hémophilie au spécialiste mondial dans la pathologie, Baxter International Inc.


Série de succès pour les deux partenaires engagés dans le traitement de l'hémophilie. Un mois après avoir signé pour la vente (5,9 M USD avec des paiements d'étape pouvant atteindre 50 M USD) de l'IB1001 (traitement expérimental par voie intraveineuse pour le traitement et la prévention des épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie B) au groupe canadien Cangene Corporation, spécialisé dans le traitement des maladies auto-immunes, ils viennent de concrétiser une autre vente significative pour un autre traitement.

L'américain Baxter a acquis les droits mondiaux d'OBI-1 (traitement de l'hémophilie A congénitale). La transaction prévoit un paiement initial de 50 M USD, puis des paiements d'étape additionnels conditionnés au développement et à la commercialisation de l'OBI-1 pouvant atteindre 135 M USD, ainsi que des compléments de prix progressifs compris entre 12,5 % et 17,5 % des ventes annuelles nettes du produit. Deux bonnes nouvelles suite à une série de déboires pour Ipsen et Inspiration qui collaborent depuis janvier 2010 pour développer un portefeuille de produits en hémophilie.

En juillet 2012, Inspiration a dû suspendre les essais cliniques de phase III destinés à évaluer l'IB 1001, à la demande de l'administration américaine qui réglemente l'autorisation de mise sur le marché, la Food and Drug Administration, en raison d'un problème de tolérance.

Une situation qui a contraint Inspiration à se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Elle a ensuite reçu l'autorisation par le tribunal des faillites et de la concurrence de vendre d'OBI-1 à Baxter International. Ipsen recevra au moins 60 % des paiements initiaux et 80 % de tous les produits de la vente, jusqu'à 304 M USD (en valeur actualisée) et 50 % des produits de la vente au-delà de ce montant.

En 2012, le groupe pharmaceutique français a réalisé un C.A de 1,2 Mds € (+ 3,3 % par rapport à 2011) pour un résultat opérationnel de 114,8 M€ (+58,2 % par rapport à 2011). "Ces résultats illustrent la résistance du groupe (...) dans un contexte difficile pour le secteur, dont les ventes sont en baisse de 30 % d'une année sur l'autre", a indiqué Marc de Garidel, P.d-g d'Ipsen lors de la publication des résultats. Les dépenses de R&D ont atteint près de 250 M€ soit 20 % du C.A. "2013 verra la mise en place de la nouvelle organisation des opérations commerciales en France et la publication de données cliniques importantes", a-t-il complété. Au 5 avril, le titre s'affichait à 27,36 €. Le groupe emploie environ 4 900 personnes dans le monde. Sa stratégie de développement s'appuie sur la branche médecine de spécialité (2/3 du C.A) avec 3 franchises : la neurologie, l'endocrinologie, et l'uro-oncologie.


Charlotte HENRY

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :