JEREMIE déployé aussi en Paca par la BPCE

 |   |  487  mots
Pendant 3 ans, les trois caisses Banque Populaire de Paca proposeront à 1 000 PME de la région des prêts facilités, grâce au dispositif JEREMIE, mis en place avec la BEI.


Comme nous l'annoncions en avant-première dans notre édition du 1er octobre 2012, le dispositif de financement JEREMIE, géré par le Fonds européen d'investissement (FEI) et doté de 20 M€ (La Région apporte 10 M€ et le Feder 10 M€) avec un effet de levier de 111 M€ de prêts, va être proposé aux PME de la région Paca.

Rappelons que ce dispositif est en place en Languedoc-Roussillon depuis 1 an et demi. 400 PME y ont déjà fait appel pour un montant total de 45 M€, sachant que dans cette région deux outils y sont associés (capital-risque et fonds d'amorçage), en plus de la garantie bancaire.

Comme dans la région voisine, c'est le réseau des Banque Populaire qui a été retenu pour porter ce dispositif auprès des entreprises. 1 000 seraient concernées.

Lors de la signature de la convention, le 3 janvier à Marseille, Cyril Robin-Champigneul, chef de la représentation régionale de la Commission européenne, l'a bien précisé : "En Paca, JEREMIE servira de test pour

la prochaine période de programmation, 2014-2020". En clair, si les fonds ici débloqués en fin de budget sont dépensés et à bon escient, le dispositif pourrait être démultiplié.

Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI, ajoute que les "entreprises et collectivités doivent comprendre que nous sommes passés d'une culture de subventions à celle de l'ingénierie financière. Elles ne dépensent que 40% des crédits européens mais nous espérons que les 119 M€ seront engagés sur 3 ans".

Comment fonctionne JEREMIE ? Le FEI garantit 80% du prêt auprès de la BPCE, qui s'est ainsi engagée à réduire le montant des taux (réduction du taux de 50 points de base) et les garanties personnelles demandées (sûreté limitée à 50%).

Les PME devront répondre à un certain nombre de critères : indépendantes, ne pas être en difficulté.

Sont concernées : Les PME actives sur secteur industriel (défini par le code NACE, selon la nomenclature européenne), sachant que la moitié des prêts devront être faits dans ce domaine et que le dispositif devrait être étendu aux secteurs du tourisme et de la construction : celles ayant un projet d'investissement dans l'énergie renouvelable ou l'efficacité énergétique (qualification par l'ADEME), celles étant associées à un Prides ou un pôle de compétitivité.

Les prêts seront octroyés sur une période de 12 à 120 mois, pour un montant compris entre 25 et 1 875 K€. Philippe Barsarcq, sous-préfet pour les affaires régionales, a aussi annoncé pour le 1er trimestre 2013 le lancement d'une étude sur les produits d'ingénierie financière et l'aménagement urbain qui pourrait bien préfigurer, après JEREMIE, l'arrivée en Paca de JESSICA, qui met à la disposition des États membres de l'UE des mécanismes innovants pour financer la rénovation et le développement urbains.

M.-L.L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :