Jean-Claude Gaudin et Christian Estrosi rempilent pour six ans à Marseille et à Nice

 |   |  409  mots
Ce vendredi 4 avril, les deux plus importantes villes de la région ont procédé à l'installation officielle de leurs maires respectifs pour les six ans à venir.


À Marseille, ce vendredi 4 avril, lors de ce conseil municipal un peu particulier au lendemain des élections municipales, la séance a débuté à 9H04 et était levée à 10H37. Jean-Claude Gaudin a été élu, pour la 4e fois consécutive, maire de la Ville, avec 61 voix sur 101 et 40 blancs soit la totalité des bulletins du groupe de droite, y compris ceux du DVD Robert Assante et des 3 élus PRG au premier rang desquels Lisette Narducci. La guériniste avait, dans l'entre deux tours, fusionné sa liste avec celle de l'UMP Solange Biaggi pour contrer le socialiste Eugène Caselli, sortant en 3e position du premier tour. Dominique Tian, qui était candidat dans les 1er et 7e arrondissements, sera donc, comme annoncé, le premier adjoint. La désignation des adjoints doit intervenir dans les jours qui viennent et les huit conseils d'arrondissements doivent encore désigner leur maire pour chacun des huit secteurs. Actée, la présidence du groupe UMP reste entre les mains du maire sortant du 4e secteur, Yves Moraine. À gauche, qui dispose donc désormais de 20 conseillers municipaux de gauche (dont 16 socialistes), la présidence du groupe au sein du conseil municipal devrait logiquement revenir à Samia Ghali.


Nice : 52 voix en faveur de Christian Estrosi

À Nice, avec 52 voix - celles de son groupe -, Christian Estrosi a officiellement revêtu pour la seconde fois l'écharpe de premier magistrat de la Ville de Nice. Le député-maire UMP s'entoure de 26 adjoints dont six dédiés aux quartiers. Le premier d'entre eux est Philippe Pradal, délégué aux Finances, à la Sécurité, aux Transports et au Stationnement. Il avait déjà assumé cette fonction à la fin de la précédente mandature, après le départ de Benoît Kandel. Lors de la séance d'installation du conseil municipal, Marie-Christine Arnautu, tête de liste FN, liste qui compte sept sièges, s'est positionnée comme une opposante déterminée tandis que du côté de l'autre liste de droite menée par Olivier Bettati, qui ne s'est pas présenté et n'a donc pas pris part aux votes (quatre sièges), comme de celle de gauche drivée par Patrick Allemand (6 sièges), les discours versaient davantage vers l'opposition constructive.


A.D et L.B

Photo : Jean-Claude Gaudin et Christian Estrosi rempilent pour cinq ans à la tête des villes de Marseille et de Nice.

©Terzian pour Jean-Claude Gaudin

©Amet pour Christian Estrosi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :