Jean Martin capitalise sur sa politique de qualité

 |   |  373  mots
L?entreprise familiale créée en 1920 à Maussane-les-Alpilles Jean Martin, producteur de plats cuisinés provençaux, reçoit demain une quintuple certification par l?AFNOR. Seule PME à être gratifiée d?autant de certifications.

L'entreprise familiale créée en 1920 à Maussane-les-Alpilles Jean Martin, producteur de plats cuisinés provençaux, reçoit demain une quintuple certification par l'AFNOR. Seule PME à être gratifiée d'autant de certifications.


L'usine de production, située à Tarascon et mise en fonction en 2009, reçoit ainsi les certificats QSE (Qualité Sécurité Environnement) et IFS (International Food Standard) en plus du label Bio qui avait été agréé par l'organisme de certification de référence Ecocert. Jean Martin est de ce fait la seule PME à être gratifiée d'autant de certifications.


"Nous voulons anticiper", déclare Bernard Martin, le P.d-g de l'entreprise. Pour maintenir les objectifs de qualité et de compétitivité, l'entreprise s'approvisionne en circuits courts. Pour assurer cette organisation, elle est liée par des contrats passés avec des producteurs locaux, lesquels représentent un volume d'approvisionnement de l'ordre de 75% du total.

L'entreprise a poussé la logique jusqu'à s'associer avec le Moulin Castellas pour créer "la plus grande oliveraie de France". Un investissement d'environ 1,2 M€ avec pour objectif de planter entre 2008 et 2010, 20 000 pieds d'oliviers sur 105 hectares. "Nous souhaitons développer avec cette plantation de nouvelles références autour de l'olive de pays et garder ainsi le contrôle de nos matières premières", précise le dirigeant.

Peu internationalisée, la PME provençale réalise toujours ses ventes à 95% dans l'Hexagone, dont 60% dans le grand sud. Ses marchés à l'export se résume pour l'heure aux pays de proximité comme la Suisse (3% du chiffre d'affaires total).

L'entreprise, qui s'est investie récemment sur le marché du bio, a lancé en début d'année une première gamme de produits cuisinés. "Pour l'instant nous sommes en phase d'observation avant d'étoffer la gamme. Ce marché nécessite une maîtrise très importante sur la provenance des matières premières". Les investissements réalisés en la matière dernièrement sont en mesure de servir cette cause.

Geoffroy Toche

Photo : Bernard Martin, P.d-g de Jean Martin


Repères chiffrés
7 M€ de C.A en 2010
Objectif 2013 : 12 M€
45 produits commercialisés sous la marque Jean Martin (dont 6 bio) + 7 références "restauration hors foyer"
Capacité totale de production : 5,5 millions de bocaux/an (soit 6 000 bocaux/heure)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :