Jehan-Éric Winckler, nouveau dircab du préfet

 |   |  222  mots
Le nouveau directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes, Jean-Michel Drevet, affiche un parcours professionnel en partie au sein des armées. Lieutenant-colonel en 1997, il a participé aux opérations au Kosovo, Rwanda et Irak.

Diplômé du cours supérieur d'État-major, titulaire d'un DEA de relations internationales sur l'Indonésie et auditeur du Centre des hautes études sur l'Afrique et l'Asie modernes, Jehan-Éric Winckler (56 ans) s'est illustré dans l'armée, où il a débuté au sein du premier régiment étranger des parachutistes.

Devenu lieutenant-colonel en 1997, il a participé à de nombreuses opérations extérieures comme le Kosovo, le Rwanda ou l'Irak durant la guerre du Golfe. En 2001, il intègre finalement le corps des administrateurs civils et est affecté au ministère de l'Intérieur. Il y exercera les fonctions de chef du bureau de la réglementation incendie et des risques pour le public puis chef du bureau du déminage, avant de devenir dircab du préfet du Var, coordonnateur du grand chantier pour l'implantation de l'EPR à Flamanville et secrétaire général de la préfecture de l'Aisne.

Spécialiste de la communication de crise, Jehan-Eric Winckler connaît déjà la topographie des Alpes-Maritimes et ses enjeux pour avoir eu en charge, en novembre dernier, la préparation et la coordination de l'action des services de l'État durant le G20 de Cannes.

Il succède aujourd'hui à Hugues Malecki, qui occupait ce poste depuis août dernier et qui a été nommé à sa demande à d'autres fonctions.

PH




Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :