Justice : Éric de Montgolfier sur le départ ?

 |   |  224  mots
Le très médiatique procureur de la République de Nice vient d?être proposé pour le poste de procureur général à Bourges dans le Cher. Son audition devant le CSM a eu lieu le 7 février.

Maintes fois, il avait réclamé sa mutation, avouant même dans nos colonnes en septembre dernier (C.f MM n°9 en date de septembre-octobre 2011) que les nombreux atours de la Côte d'Azur ne compensaient pas son plus gros défaut, celui "d'être habitée" par des Méditerranéens. "Il y a encore beaucoup de choses à régler ici, mais ma volonté n'est pas d'y finir ma carrière, tranchait-il. Les autochtones sont trop compliqués".Aujourd'hui, alors que sa requête semble en passe d'être acceptée, Éric de Montgolfier confie à nos confrères de Metro que la perspective de ce départ, à quelques mois de sa retraite fixée au 30 juin 2013, "ne suscite pas un enthousiasme démesuré" chez lui.

Auditionné mardi matin par le conseil supérieur de la magistrature, le procureur de la République de Nice attend désormais que l'institution rende son avis. Consultatif, celui-ci sera transmis, vraisemblablement d'ici une quinzaine de jours, au ministre de la Justice. Pour être entérinée, l'éventuelle nomination devra ensuite faire l'objet d'un décret en Conseil des ministres, avant d'être publiée au Journal Officiel.

En poste à Nice depuis 1999, Éric de Montgolfier s'était fait connaître au travers de l'affaire OM-VA au début des années 90.

Piérine Herbin

 Photo : © Christian Lionel-Dupont

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :