L'Union patronale du Var rêve d'un pôle de compétitivité "tourisme"

 |   |  600  mots
L'Union patronale du Var a inauguré jeudi dernier, après son assemblée générale annuelle, ses nouveaux équipements sportifs et de formation sur le site de l'Imsat. Forte de ce premier centre régional de tennis de la ligue Côte d'Azur, l'organisation patronale rêve d'un pôle de compétitivité "tourisme".

Un nouveau bâtiment se dresse depuis quelques mois sur le site de l'Imsat, le centre de formation pour les métiers du sport, de l'animation et du tourisme de l'Union patronale du Var, situé à la Grande Tourrache, sur la zone industrielle de Toulon-Est. L'espace René Chagneau, baptisé ainsi en hommage à l'ancien président du comité départemental de tennis du Var (1985-2006), abrite quatre cours de tennis en terre battue synthétique avec un club house de 300 m² sur une surface globale de 3500 m². Cet équipement vient s'ajouter aux cinq cours extérieurs construits en 2011. Grâce à un partenariat avec la ligue Côte d'Azur, qui regroupe les ligues du Var et des Alpes-Maritimes, ce site devient le premier centre régional de tennis de la ligue Côte d'Azur.

300 jeunes formés chaque année dont 100 en apprentissage

L'autre partie du projet concerne la rénovation du bâtiment de l'Imsat, construit en 1978 par l'association fille de l'UPV, Heures libres de la jeunesse, créée en 1937 pour les loisirs des salariés. Depuis une quinzaine d'années, le site a été réorienté à la fois vers un centre aéré, qui accueille 800 enfants chaque année, et vers un centre de formation pour les métiers du sport, de l'animation et du tourisme. Actuellement, 300 jeunes y sont formés chaque année dont 100 en apprentissage. Le projet porte sur la rénovation de 4800 m², avec notamment la création de six grandes salles de formation modulables et de nombreux bureaux, une salle de fitness/musculation de 500 m² et de quatre terrains de foot synthétique. En extérieur, la création d'un terrain de 3000 m² baptisé la "beach academy", permettra de pratiquer le beach rugby, soccer, volley et tennis. Un mur d'escalade de 500 m² et un espace d'initiation à l'accrobranche font également partie des investissements.


5 M€ investis

Au total, ce sont 5 M€* qui ont été investis dans le projet, dont la moitié financéé par l'UPV. "L'objectif est de rentabiliser ces installations en les utilisant aussi bien pour faire de la formation que pour les loisirs grand public, les séminaires d'entreprise ou de l'événementiel", précise Jean-Claude Dupuis, directeur adjoint de l'Imsat. La gestion des équipements a été confiée à Animsat, la structure de prestation de services en animation créée par l'Imsat, notamment pour satisfaire aux besoins de l'hôtellerie de plein-air. "J'espère que cet équipement sera la première partie d'un projet plus ambitieux pour notre agglomération", a lancé Gérard Cerruti, président de l'Imsat et de l'UPV lors de l'inauguration des nouvelles installations. "Pourquoi ne pas imaginer, dans le cadre de la restructuration de l'ensemble du campus de la Grande-Tourrache (Kedge Business School doit à terme déménager de ses locaux de la Grande-Tourrache, détenus par la CCI, sur le site de l'ancien hôpital Chalucet, NDLR), que la totalité du site embrasse une vocation touristique et devienne un pôle de compétitivité "tourisme" regroupant un centre de formation, une pépinière d'entreprises et plusieurs fédérations sportives... ?" Partenaires privés ou publics, l'appel est lancé...


C.H

Photo : L'Union patronale du Var a financé pour moitié le centre de formation pour les métiers du sport, de l'animation et du tourisme.


* principaux financeurs : Fédération française de tennis au travers de ses instances locales - la Ligue de Tennis Côte d'Azur et le Comité départemental de tennis du Var - le Conseil national du Sport, le CG 83, la Région, l'Agefa, le fonds d'investissement de l'apprentissage en tant qu'antenne du CFA Futurosud, CCI du Var.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :