L ? aéroport de Marseille détrône Toulouse dans le trafic fret

 |   |  225  mots
En dépit de la conjoncture, l?aéroport Marseille Provence finit l?année sur un trafic de 7,5 millions de passagers et de 52 000 tonnes de fret. Il devient le premier aéroport de province pour le trafic de marchandises.


Les événements de l'année - perturbations et annulations de vols liées notamment à l'éruption du volcan islandais, épisodes neigeux, mouvements sociaux - n'ont visiblement pas ébranlé la plate-forme de Marseille. En hausse de 3,2%, le trafic passagers a atteint 7 522 167 passagers en 2010. Toutes les segments affichent une progression, à commencer par le trafic charter (+9%), avec 415 738 passagers, porté par les destinations : Turquie (+32,8%), Égypte (+32,6%), Grèce (+15%) et Tunisie (+4,3%).
Selon les services de l'aéroport, la progression du trafic régulier traditionnel (+2,6% avec 5 184 387 passagers) « tient d'une part à l'ouvertures de 8 nouvelles lignes régulières et d'autre part aux bonnes performances enregistrées par les compagnies présentes sur la plate-forme, notamment européennes : Lufthansa (+15%), British Airways (+34%), KLM (+8%), Brussels Airlines (+15,4%). Les destinations long-courrier ont également bien fonctionné : Ile de la Réunion (+29%), Madagascar (+23%), Tel Aviv (+10%) et Montréal (+8%).
Le low cost (+2,2% avec 1 737 772 passagers) a été marqué par l'ouverture de 14 nouvelles lignes et l'arrivée de 3 nouvelles compagnies : Pegasus (Istanbul), DAT (Rome, Pau) et Transavia (Monastir).
Avec 52 179 tonnes et une croissance de 7%, la plate-forme marseillaise parvient enfin à dévisser Toulouse de son piédestal en matière de fret (effet Airbus). Une croissance « portée par l'activité la hausse du trafic des principaux expressistes (TNT, UPS, DHL, Fedex...) et la montée en puissance des lignes fret express desservant le bassin méditerranéen (Malte et Tunis).

A.D



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :