L ? « auto-partage » débarque à Nice

 |   |  199  mots
L?agglomération niçoise lance un appel d?offres pour l?exploitation d?une flotte de véhicules électriques en libre-service. Démarrage prévu début 2011.

Après les vélos bleus en 2009, la ville investit dans les voitures électriques. Objectif : réduire les flux de circulation et les émissions de gaz à effet de serre. Un projet que la mairie souhaite mener tambour battant.
« Bertrand Delanoë prétendait que Paris serait la première ville équipée, je vous annonce que nous le ferons avant », sourit le maire Christian Estrosi, ministre chargé de l'industrie.
Début 2011, les premiers utilisateurs devraient pouvoir s'abonner. À leur disposition, une flotte de 200 véhicules répartis dans 20 stations.
Les conducteurs réserveront par téléphone ou via Internet, avant de se rendre dans l'un des parkings équipés de prises électriques.
Tarif de l'abonnement : 15 € par mois puis 10 € par heure d'utilisation effective.
Le montant de l'investissement avoisine les 3,5 M€. L'Etat s'engage déjà à participer à hauteur de 60%.
L'appel d'offres pour trouver un délégataire de service public sera lancé fin avril.


Légende (de gauche à droite): Benoît Kandel, 1er Adjoint au maire, Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, maire de Nice, président de Nice Côte d'Azur et Véronique Paquis, Adjointe au aire déléguée au développement durable.
Crédit photo : ville de Nice

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :