L2 toujours sur la voie de l'achèvement

 |  | 765 mots
Lecture 4 min.
Après 20 ans de tergiversation, le projet de la rocade L2 de Marseille, ou autoroute A507, qui doit relier l'autoroute du Nord à celle de l'Est sur près de 10 Km en 2x3 voies, entre dans une phase plus active.

 Après 20 ans de tergiversation, le projet de la rocade L2 de Marseille, ou autoroute A507, qui doit relier l'autoroute du Nord à celle de l'Est sur près de 10 Km en 2x3 voies, entre dans une phase plus active.

Il y a d'abord eu la signature, le 8 octobre dernier, du contrat de partenariat public privé entre Bouygues Construction, au nom du groupement d'investisseurs* qu'il dirige, et regroupé sous l'appellation Société de la Rocade L2 (SRL2) de Marseille , et le ministère des Transports. Ce jour-là, il a surtout été du financement de cette rocade périphérique qu'est la L2, dont le but principal reste de désengorger la circulation dans le centre-ville marseillais, particulièrement au niveau de la rocade du Jarret (liaison actuelle entre les autoroutes nord et est) et de la D4 (route de La Rose à La Valentine par les Trois-Lucs). Soit 620 M€ d'investissements sur 30 ans, financés au 2/3 par le public (27,5% pour l'État et la Région Paca, 22,5% pour le Conseil général des Bouches-du-Rhône et 22,5% pour la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole), le tiers restant par les investisseurs privés et les prêteurs. Bonne nouvelle pour les finances du contribuable : elle ne sera pas payante. Après le temps des chiffres est venu, mardi 10 décembre, celui de l'exposition détaillée du projet. La SRL2, en charge de la conception et de la construction de cette nouvelle autoroute entre l'échangeur des Arnavaux (A7) et celui de Florian (A50), puis de son entretien et de sa maintenance de l'ouvrage dans les trois prochaines décennies (l'exploitation ayant été confiée à la DIRMED, la Direction interdépartementale des routes Méditerranée), a détaillé les temps forts qui vont rythmer ce grand chantier.


Début des travaux prévu en juillet 2014 pour une livraison en 2016
"Pour la L2 Est, l'essentiel des travaux de génie civil et de terrassement est réalisé. Restent des travaux d'achèvement qui concernent la finalisation de l'ouvrage Florian, celle de trois points d'échanges avec la voirie urbaine (Faïenciers, Saint-Barnabé et Frais-Vallon) et la prolongation de la tranchée couverte de la Fourragère", détaille Inouk Moncorée, le directeur général de la structure. Le rajout de sorties de secours sur la portion déjà réalisée est également de rigueur, au vu de la nouvelle réglementation européenne, et tout au long de ces 5,2 km qui relieront l'échangeur de Florian à Frais Vallon via 2x3 voies sur l'A50. Début des travaux prévu en juillet 2014 pour une livraison en 2016. "En ce qui concerne la L2 Nord, pour relier Frais-Vallon à l'échangeur des Arnavaux sur 3,5 Km de voies, tout reste à faire", poursuit le représentant. Construction de l'échangeur à Saint-Jérôme, mise en place des dispositifs de protection contre les chocs et les risques d'incendie sous le Merlan, suppression du demi échangeur de Raimu, réalisation de la tranchée couverte de Sainte-Marthe, création de la bretelle de sortie Queillau ; sans oublier celle de la voie nouvelle entre la voie ferrée et le MIN, et la construction de l'échangeur des Arnavaux. Début du chantier programmé en août 2014 pour une mise en service en 2017. Soit, un an après sa sœur à l'Est. Durant cette période, "une ouverture partielle de la L2 Est aura lieu en attendant la livraison de la L2 Nord", précise Inouk Moncorée.


Emplois : priorité aux PME
Côté emplois, la SRL2 estime le nombre d'heures travaillées à 1,7 million en phase de conception construction, soit l'équivalent de 250 ETP. Elle s'engage à ce que 25 % des travaux soient confiés à des PME et à mettre en place des clauses d'insertion pour les publics éloignés de l'emploi, dans la proportion de 12 % des heures totales travaillées en phase de construction et 10% lors de l'entretien et maintenance. Un budget de 135 M€ (sous-traitance) est ainsi prévu en faveur des PME et des artisans. Quant aux recrutements, ils devraient débuter à l'été 2014, avec une accélération au moment du pic des chantiers en 2015 et 2016.


Frédérique Jacquemin


* La Société de la Rocade L2 de Marseille a été créée par Bouygues Construction (Bouygues Travaux Publics - mandataire, Bouygues Travaux Publics Régions France, DTP Terrassement et Bouygues Energies & Services), Colas Midi-Méditerranée, Spie batignolles, Egis, Meridiam Infrastructure et CDC Infrastructure.


Lire également

La L2, enfin ?

L2 : Enfin au bout du chemin ?

"L'agglomération marseillaise a besoin d'une stratégie d'ensemble"

La L2 Est se fera dans les temps


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :