La Phocéenne de cosmétique fait mousser le 100% français

 |   |  349  mots
La PME salonnaise a pris le parti du 100% français. La Phocéenne de cosmétique travaille avec cinq entreprises de l?Hexagone pour fabriquer ses crèmes douche, les premières du marché à être labellisées ?Origine France Garantie?.

Elle revendique une traçabilité indéfectible. La gamme de 6 crèmes douche commercialisée depuis le début de l'année par la Phocéenne de cosmétique sous la marque Le Petit Olivier est 100% française. Un parti pris pour l'entreprise créée à Salon-de-Provence, en 1996, par Éric Renard et Xavier Padovani, un ancien des Laboratoires Vendôme (connus pour la marque Le Petit Marseillais), qui se veut "engagée en matière de développement durable" et qui souhaite "valoriser les savoir-faire français". "Fabriquer français" fait vraiment partie de l'ADN de notre marque", rappelle Aurélie Bosc, chef de groupe marketing.


Ce sont ainsi cinq entreprises de l'Hexagone qui contribuent à la fabrication de ces crèmes douche estampillées "Origine France Garantie "*. Expressions parfumées à Grasse (Alpes-Maritimes) et Roval Cosmétiques à Flers (Basse Normandie) s'occupent respectivement de la mise au point des concentrés de parfum et de la fabrication du gel. Les flacons sont élaborés par Plastirêve, la filiale de Roval Cosmétiques basée également à Flers, tandis que l'entreprise Lapac Injection, à Saint-Rémy-de-la-Vanne (Seine-et-Marne), conçoit les bouchons. Enfin, les étiquettes sont réalisées par la société 5Sept Etiquette, implantée à Courthézon, dans le Vaucluse.


Avec ces nouvelles crèmes douche aux senteurs provençales (jasmin-cassis, mandarine, mûre-violette, pêche-abricot...) vendues en GMS à un tarif très attractif (1,99€), la Phocéenne de cosmétique compte émerger sur le marché des douches et atteindre 1,5% de parts de marché en 2013. Pour cela, l'entreprise, dont le chiffre d'affaires s'est élèvé à 12,8 M€ en 2012 (45 salariés), prépare notamment son premier spot publicitaire diffusé sur les chaines nationales et de la TNT en mai et juin prochains. Le "made in France" est un argument qualitatif et commercial fort à exploiter.


Pauline Pratelli-Rugiero


*Label mis en place en mai 2011 par l'association Pro France. Pour l'obtenir, deux critères cumulatifs sont exigés : entre 50 et 100 % du prix de revient unitaire est français et le produit prend ses caractéristiques essentielles en France. Aujourd'hui, environ 600 gammes de produits bénéficient de ce label.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :