La Provence : Un nouveau DG pour accompagner la transformation

 |   |  751  mots
Ce n'est plus une information tant elle avait été largement éventée. C'est officialisé. Claude Perrier, l'ancien directeur général du Réseau France Bleu, est depuis ce lundi 7 juillet le directeur général délégué du groupe La Provence. Il sera en charge du développement et de la diversification du groupe.

C'est officiel. Le directeur général du réseau France Bleu Claude Perrier rejoint la direction générale du groupe La Provence, aux côtés de Marc Auburtin, le P-d.g du groupe depuis janvier 2014, date à laquelle Bernard Tapie est devenu actionnaire majoritaire à 80 % du groupe La Provence. Avant qu'il ne succède à Dominique Bernard, démissionnaire, à la tête du groupe, Marc Auburtin occupait la fonction prise aujourd'hui par l'homme de radio.

Dans le groupe Radio France depuis 1999
Claude Perrier (52 ans) intègre donc le comité de direction de La Provence et "aura à charge le développement et de la diversification du groupe", précise le communiqué. Diplomé de Miami Dade Community Collège, et après des débuts en tant que directeur commercial dans l'agro-alimentaire, il rejoint le secteur audiovisuel en 1992, à la direction générale de Centre Ville Télévision. En 1996, il est partenaire de Jean-Marie Cavada dans les sociétés de production Théophraste et Théopresse. Puis il entre à RFO en 1998, où il occupe le poste de directeur de la production et des coproductions, avant d'intégrer la direction des services financiers du groupe. C'est à l'orée des années 2000 qu'il intègre le groupe Radio France à la direction des antennes locales. En 2000, il est nommé directeur en charge de la gestion et des moyens du réseau France Bleu, puis en 2003, délégué pour la Région Île-de-France-Normandie et directeur de la City Radio de Paris et enfin directeur de France Bleu Hérault. En 2008, il est nommé délégué de la région Sud-Méditerranée et directeur de France Bleu Provence. Il était, depuis juin 2013, directeur général du réseau France Bleu.

Devenir un groupe plurimédia

Devenu actionnaire majoritaire en janvier et patron des 750 salariés dont 190 journalistes, Bernard Tapie a immédiatement annoncé son ambition de créer un groupe plurimédia d'informations et... de services. Très monoproduit avec 80 % de ses revenus issus du quotidien papier, La Provence est invitée, sous le règne Tapie, à faire sa révolution culturelle en entrant dans l'ère numérique. Objectif : accélération des revenus, qui ont encore baissé en 2013 de 4 %, à environ 79 M€ (la vente au numéro- environ 60 000 soit 65 % de la diffusion -, a baissé de 11,7 % en 2013 selon l'OJD). Déficitaire à hauteur de près de 3 M€, le groupe prévoit une nouvelle perte de 2 M€ en 2014. "On vit l'effet de ciseau. Les nouveaux relais de croissance ne compensent pas suffisamment la baisse des ventes aux numéros même si on enregistre une croissance sur les abonnements de 50 % ces quatre dernières années", note Marc Auburtin.

Web : 10 % des ressources publicitaires

Objectif : Agréger du web et de la télévision au papier, qui vient de cesser la parution d'un de ses supports, Marseille L'Hebdo (4 215 exemplaires en 2013). Depuis février, le titre de presse quotidienne régionale met en ligne un JT quotidien 6j/7 à 18 h 18 sur son site Internet (une moyenne de 130 000 vues/ mois). En mars, Bernard Tapie, en personne, a initié les premières émissions magazine de la nouvelle chaîne web de La Provence - LaProvence-tv.com -, conçue par son fils Stéphane. Si le web ne génère que 10 % des ressources publicitaires, il a progressé de 28 % en 2013 et son offre freemium payante (100 % numérique), lancée en septembre, a dépassé les 2 000 abonnés.


Développement de l'événementiel

Pour monétiser l'affaire, La Provence développe notamment l'événementiel « en associant notre marque à des offres de services au-delà de la presse et en organisant nos propres salons mais aussi des événements pour le compte de tiers », précise le P-d.g. Une activité qui a dégagé un CA de 1,5 M€, avec une marge de 30 %. Avec ses nouveaux projets, Bernard Tapie table sur l'équilibre en 2015. Claude Perrier accompagnera donc cette transformation. Le groupe revendique 629 000 lecteurs par jour, 1 665 216 visiteurs uniques par mois sur son site (mai 2014) et mise sur un objectif de 400 000 internautes.

A.D

Photo : Le directeur général du réseau France Bleu Claude Perrier rejoint la direction générale du groupe La Provence, aux côtés de Marc Auburtin, le P-d.g du groupe depuis janvier 2014 .

©DR

*Les 20 % appartiennent à GHM. Dans le même temps, Bernard Tapie est complètement sorti du capital de GHM, qui édite les quotidiens Nice Matin, Var Matin et France-Antilles. Corse Presse reste filiale à 50-50 de La Provence et de Nice Matin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :