Le FSI en quête d ? entreprises innovantes en PACA

 |   |  261  mots
Le Fonds stratégique d?investissement (FSI), dont la Caisse des Dépôts et Consignations est l?interlocuteur en région, est doté de 20 milliards d?euros.

Mission assignée : faire grandir les entreprises régionales. Créé en 2009, le FSI se dit prêt à investir notamment dans les sociétés régionales compétitives, viables, disposant d'un potentiel de croissance et de développement certain. Tous les secteurs d'activité intéressent le fonds, sauf ceux des infrastructures et de l'immobilier.

En PACA, Mecaplast, Daher ou le groupe NGE ont déjà sollicité le fonds. "Il n'y a pas de profil type d'entreprises, a soutenu la directrice des investissements du fonds, Anne-Sophie Heller. Le ticket d'entrée ne peut être inférieur à 300K€, ce qui doit représenter moins de 50% du capital".

Car le FSI se défend de vouloir prendre le contrôle des entreprises dans lesquelles elle investit, ce que paraissent redouter nombre d'actionnaires historiques de sociétés françaises prometteuses. "Nous donnons notre avis sur les grandes décisions stratégiques de l'entreprise, mais n'intervenons jamais dans la gestion au quotidien", a tenu à réaffirmer Anne-Sophie Heller. Des propos confirmés par les présidents d'Innate pharma et d'Inside Secure.

Autre argument qui convaincra les actionnaires réticents, le FSI revendique un comportement responsable : "Nous fixons des rendez-vous avec la société pour décider, au bout de cinq à sept ans, d'une cession des actions ou d'une entrée en bourse, assure Anne-Sophie Heller. Et nous n'abandonnons pas une entreprise qui ne va pas bien".


Caroline Garcia


Photo : L'UPE13, le FSI, la CdC aux côtés des présidents d'Inside Secure et Innate Pharma qui ont déjà bénéficié du FSI.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :