Le Festival d ? Aix capitalise sur sa politique active de mécénat

 |   |  597  mots
Depuis 1998, le Festival d?Aix-en-Provence développe une stratégie de partenariat avec les entreprises. En 2010, le Festival s'est autofinancé à hauteur de 64,5%. Un cas unique en France pour ce genre de manifestation.

L'arrivée en 1998 de Stéphane Lissner (aujourd'hui directeur de la Scala) a marqué une rupture dans l'histoire de la manifestation en lui insufflant une énergie nouvelle et un changement de braquet, avec notamment la rénovation complète du Théâtre de l'Archevêché, la création d'ateliers de construction de décors et de costumes à Venelles, le développement de coproductions internationales ... permettant de rendre le Festival plus autonome et de contribuer à son rayonnement à l'international. Pour se donner les moyens de son ambition - compter parmi les plus grandes manifestations de l'art lyrique - le festival s'est donc mis en quête de ressources. "Nous avons commencé à développer le mécénat d'entreprises en 1998 mais cette stratégie se structure véritablement depuis trois ans avec notamment la création d'un pôle d'entreprises nationales, le club Campra pour les entreprises régionales et un pôle mécénat institutionnel, qui veille à créer des clubs amis à l'étranger", explique François Vienne, directeur adjoint du festival.

De 1998 à 2008, le budget du Festival est ainsi passé de 11,7 M€ à près de 20M€ dont 16% proviennent du mécénat et du parrainage (une trentaine d'entreprises au niveau national). Un niveau de ressources (3,2 M€) particulièrement élevé comparativement aux autres manifestions du genre. "En 2010, le Festival s'est autofinancé à hauteur de 64,5% grâce à la conjonction du mécénat, de sa billetterie (17%), de la participation du Casino d'Aix-en-Provence (9,5%), des coproductions, tournées et diverses recettes (TV, radio, produits dérivés, partenariats - 22%)", pour des subventions publiques ramenées à 35,5% du budget.


Partenaire principal depuis 1998, Vivendi (apport de 450 000 €) vient de réitérer son engagement, soutenant notamment la politique d'ouverture à tous les publics et le projet d'orchestre des Jeunes. Le Festival s'ouvre de plus en plus au jeune public avec des actions ciblées : un tarif jeune, une opération "découverte enfants", des actions de sensibilisation dans les établissements scolaires. Ces différentes actions ont permis de toucher près de 11 000 scolaires et publics associatifs jeunes en 2010. De plus, pour ouvrir ses spectacles à un vaste public, le Festival a mis en place une politique tarifaire qui lui permet de proposer près de 18 000 places à un tarif inférieur à 55€. HSBC (apport de 200 000 €) est un partenaire privilégié de l'Académie européenne de musique, un centre de formation et d'insertion professionnelle pour les jeunes chanteurs et instrumentistes. En 13 ans, elle a accueilli plus de 1 100 jeunes talents à Aix-en-Provence.


Pour asseoir son ancrage territorial, le Festival a créé en 2007, le Club Campra, qui réunit aujourd'hui une vingtaine d'entreprises régionales contribuant à hauteur de 300 000 euros à l'événement. Pour permettre aux PME, qui n'ont pas toujours les moyens financiers, la direction propose désormais le mécénat de "compétences", qui consiste à apporter une expertise, des conseils ou des moyens techniques à un des projets du Festival. "Setec International a mis à notre disposition son expertise en topographie paysagère, Durance Granulats nous a fourni des matériaux...", précise le directeur adjoint, qui souhaite par ce biais capter davantage la participation des PME régionales.

Enfin, le festival, qui a accueilli 61 200 spectateurs avec un taux de remplissage global de 94,5% en 2010, veille à conforter ses recettes en négociant des conventions à trois ans.Vivendi entre dans ce cadre. Actuellement, François Vienne réfléchit à MP2013 comme outil valorisant ses partenaires. "Dans les semaines qui viennent, nous allons être fixés sur les projets retenus. Nous serons alors en mesure de préciser notre offre".

Adeline Descamps

PHOTO : L'Opéra Le Nez de Chostakovitch sera donné cet été au Festival
Copyright : Ken Howard

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :