Le Martinez et Le Palais de la Méditerranée, bientôt sous pavillon qatari ?

 |   |  548  mots
Les hôtels Le Martinez à Cannes et Le Palais de la Méditerranée à Nice, tous deux propriétés du groupe Starwood Capital, seraient sur le point d?être vendus à un groupe qatari. L'information devrait être confirmée à l?issue d?un comité d'entreprise le 28 juin prochain. Le propriétaire, Starwood Capital, détient une vingtaine d'autres hôtels en France dont la Villa Massalia Concorde à Marseille.

L'information a animé vendredi dernier la planète hôtellerie de luxe : Le Martinez de Cannes et le Palais de la Méditerranée de Nice changeraient de mains pour passer dans celles d'un groupe qatari, en même temps que deux autres hôtels du groupe.

Bien que soudaine, cette vente n'en n'est pas, pour autant, surprenante. En effet, le groupe Starwood Capital n'avait pas caché sa volonté de vendre son segment hôtellerie Groupe du Louvre et déjà en début d'année, des rumeurs faisaient état de possibles repreneurs. Le groupe Unibail-Rodemco avait lui aussi été, un temps, pressenti.

Société privée de gestion d'investissement créée en 1991 aux États-Unis, Starwood Capital a acquis le Groupe Taittinger en 2005, rebaptisé Groupe du Louvre. Dans son giron, on retrouve une part d'hôtellerie de luxe regroupée sous le nom de Concorde Hotels & Resorts, mais aussi une partie hôtellerie économique qui comprend entre autres les enseignes Kyriad, Campanile et Première Classe. Il y a aussi cette participation à 85% dans la Cristallerie de Baccarat, les parfums Annick Goutal et la société de conseil Byron Gestion.

Ni Starwood Capital, ni les établissements hôteliers n'ont donné davantage de détails sur la transaction précisant simplement que de plus amples informations seraient données après le comité d'entreprise qui doit se réunir le jeudi 28 juin et dont l'ordre du jour comprend bien la vente d'hôtels du groupe mais sans préciser lesquels exactement.

En effet, hormis le Martinez et le Palais de la Méditerranée, Starwood Capital détient une vingtaine d'autres hôtels en France et dans le monde dont le Lafayette Concorde et Le Louvre à Paris, mais également, l'hôtel Villa Massalia Concorde à Marseille ou encore le Grand Hôtel de l'Opéra à Toulouse. Selon les estimations, la transaction totale des quatre unités pourrait être comprise entre 800 millions et un milliard d'euros.

L'acheteur serait qatari, mais le doute plane quant à l'identité exacte. Le nom de Katara Hospitality, goupe qui possède déjà des hôtels dans le monde, a été mis en avant mais il se murmure que l'investisseur pourrait aussi être Precision Capital SA, groupe détenu par le Premier Ministre du Qatar.

Cette nouvelle acquisition par des investisseurs venus de l'émirat moyen-oriental ne fait qu'amplifier leur présence sur la Côte d'Azur. En effet, Qatari Diar, filiale du fonds d'investissement souverain du Qatar, détient depuis 2008, 22,7% de la Société Fermière du Casino Municipal de Cannes, groupe qui abrite les hôtels Majestic et Gray d'Albion ainsi que les casinos Barrière de Cannes Croisette et Barrière Les Princes.

En début d'année, c'est Ghanem Ben Saad al-Saad qui avait acquis le Carlton sur fonds propres (c.f notre information du 16 janvier 2012, marseille.latribune.fr), alors que le célèbre palace avait été acquis 8 mois auparavant par l'homme d'affaires libanais Toufik Aboukhater (mi-avril 2011).

Depuis 2005, Ghanem Ben Saad al-Saad dirige ... Qatari Diar. Il a aussi récemment fait entrer la société qatarie QD Hotel &Property Investment LTD qu'il contrôle au capital de la SBM de Monaco, à hauteur de 6,39%.

Pour finir, la rumeur veut également que l'exploitation des nouvelles acquisitions soit confiée à Hyatt Hotels.


L.B


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2015 à 17:47 :
décidément nous vendons tout dans ce beau pays de France que nous restera t'il demain

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :