Le Parc national des Calanques présidée par la maire de Cassis

 |   |  450  mots
Danielle Milon, maire de Cassis, a été élue ce lundi 14 janvier présidente du Parc national des Calanques. Elle avait posé sa candidature en fin d'année.

La séance d'installation du Parc national des calanques s'est tenue aujourd'hui en préfecture de région, à huis clos et en présence des 51 membres du conseil d'administration. C'est Danielle Milon, maire de Cassis (UMP) depuis mars 2008 et vice-présidente de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, qui a emporté la présidence à l'issue du troisième tour de scrutin par 20 voix contre 17 face à Didier Réault, conseiller municipal (dans les 9° et 10° arrondissements) à la ville de Marseille et délégué à la mer, aux plages, au nautisme et au Parc National des Calanques, dont une très grande partie du site classé se situe sur le canton de Mazargues. 

Après 12 ans de gestation et de tergiversations, le 10ème parc national de France et premier d'Europe à être péri-urbain a été officiellement créé par décret le 18 avril 2012. Terrestre et marin, il s'étend sur trois communes : Marseille, Cassis, La Ciotat. Au total, plus de 50 000 hectares protégés. C'est à l'issue de l'assemblée générale du 20 janvier 2012 que la 4ème version a été adoptée par 91% des voix pour la charte et à 86% pour les règles de protection. Après être passé par le Conseil national de la protection de la nature puis en Comité interministériel des parcs nationaux, être instruit par le ministère de l'Écologie et examiné par le Conseil d'État, le décret d'officialisation est intervenu le 18 avril 2012.

Et par l'arrêté du 4 décembre dernier, les membres du conseil d'administration ont été nommés par la ministre de l'Écologie, du développement durable et de l'énergie, Delphine Batho. L'établissement public, qui sera désormais financé par l'État, sera administré par 51 membres. Le budget primitif du parc a été fixé 1,8 M€, jugé d'ores et déjà insuffisant par les membres du GIP Calanques (le groupement d'intérêt public en charge de la gestion du site durant la période transitoire), qui demandent à ce qu'il soit augmenté jusqu'à 2,5 M€ lui permettant de recruter dès 2013 une dizaine d'agents (en plus des 23 prévus initialement). Reste à nommer l'exécutif.

Danielle Milon avait posé en fin d'année sa candidature à la présidence. "81% du territoire de Cassis se trouvent dans le parc, dont 37,64% dans le cœur", avait-t-elle justifié dans un entretien accordé au quotidien régional La Provence.

A.D


Les 1er et 2e vice-présidents du conseil d'administration sont :

René OLMETA (membre du collège des collectivités territoriales au sein du CA : vice-président du conseil général des Bouches-du-Rhône)
Cyril GOMBERT (membre des "Associations de protection de la nature" au sein du collège des "Personnalités qualifiées locales" du CA).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :