Le Pôle PASS en quête de conservateurs d ? origine naturelle pour les cosmétiques

 |   |  158  mots
Avec le projet Natubaval, Pôle PASS part à la recherche, pour l?industrie des cosmétiques, de conservateurs issus des plantes méditerranéennes. Toute une filière locale pourrait alors se développer.

Dans un contexte où les produits naturels ont le vent en poupe et les consommateurs rejettent les parabens, l'industrie des cosmétiques cherche la parade. Le Pôle PASS (Pôle Arômes Senteurs Saveurs) lance donc le projet Natubaval qui vise à développer de nouveaux conservateurs et/ou biologiques, pour le secteur des cosmétiques, à partir de plantes méditerranéennes. Ce projet qui s'appuie sur la possibilité de réimplanter des cultures, intègre le développement d'une filière depuis l'agriculture, ce qui a rallié l'Europe, l'Etat comme la Région, financeurs du projet.
Il s'agit d'abord d'établir un "screening" d'une vingtaine de plantes à partir d'un potentiel de 2 000. Etapes suivantes : extraction, analyse et validation, jusqu'au pilote et au process industriel. Quatre partenaires régionaux y sont associés : ACPhytaroma (distillation), Naturex (extraction), Sofia Cosmétiques (produits finis) et le Laboratoire de chimie des molécules bioactives et des arômes de l'Université de Nice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :