Le logement intermédiaire fait doucement son lit dans la Région

 |   |  587  mots
Le groupe Caisse des dépôts a présenté ses résultats régionaux pour l'année 2013, le volet logement prédominant largement. Alors que le Parlement adoptait le 20 février dernier la loi Alur, offrant un cadre juridique au logement intermédiaire, l'un des opérateurs immobiliers du groupe, la SNI, entend proposer 1 000 logements de ce type en région.

 

François Hollande l'avait mentionné lors de son discours sur le Plan d'investissement pour le logement du 21 mars 2013, à la huitième des vingt mesures annoncées, "Favoriser le logement intermédiaire" : la Caisse des dépôts, via sa filiale immobilière d'intérêt général, le groupe SNI, construira 10 000 logements intermédiaires au niveau national. Depuis, la législation s'est mise au service de l'initiative, le Parlement ayant adopté le 20 février la loi Alur, une ordonnance qui offre un cadre juridique à ces logements "d'entre deux". Destinés aux ménages qui disposent de revenus trop importants pour prétendre aux logements sociaux, mais pas suffisants pour s'orienter vers le parc privé. Pour répondre aux objectifs de relance de la construction fixés par le chef de l'État, la SNI a donc lancé deux appels à projets en janvier, pour un total de 20 000 logements (10 000 logements intermédiaires et 10 000 sociaux) à destination des promoteurs immobiliers, des aménageurs et des collectivités. "Sur ce nombre, nous espérons en voir aboutir 1 000 en Paca. Nous avons déjà reçu 35 dossiers, l'appel courant jusqu'en 2016, mais beaucoup ne correspondent pas à nos critères . Nous voulons offrir de vraies surfaces habitables à des prix abordables au travers d'opérations incluant entre 30 % et 50 % de ces logements", commente Jacques Durand, le directeur de la SNI Sud-Est, qui gère quelque 14 800 logements, dont plus de 8 200 dans la région PACA et Corse (2 000 à Marseille). La création d'un fonds de 1,8 Md€ est nécessaire pour voir aboutir l'ensemble, dont 800 M€ en fonds propres, 500 M€ ayant déjà été récoltés à ce jour.

Vers la mixité sociale des quartiers
Parmi les projets retenus actuellement, et à l'étude, un premier est prévu dans le quartier de Saint-Loup à Marseille (55 logements intermédiaires, 49 sociaux et une cinquantaine en accession), un second à Nice, sur l'avenue Sainte-Marguerite (42 intermédiaires et 22 sociaux), quand d'autres sont attendus à Vence, Antibes, Menton, Fréjus ou encore Saint-Laurent du Var, tous dans les Alpes-Maritimes. "L'idée n'étant pas de constituer des quartiers où l'on trouve exclusivement ce type de logement, mais bien d'aller vers une mixité sociale de ceux-ci. Le logement intermédiaire est aujourd'hui quasi inexistant en PACA, représentant à peine 10 %. Des villes comme Marseille et Nice ont bien compris l'utilité à le voir s'étendre. Reste à convaincre Aix et Toulon", précise le directeur. Ainsi que les promoteurs immobiliers, qui semblent assez frileux, "préférant vendre plus petit et plus cher", le prix au m² à la location revenant ici à 9,88 € (2 500€ à l'acquisition), contre 8, 60 pour les logements sociaux (2 200 € à l'achat) et près de 14 € dans des villes comme Marseille ou Nice. Sans compter que les logements intermédiaires bénéficient d'une TVA à 10 % au lieu de 20 % dans le logement libre (5,5 % pour les logements sociaux) et d'une exonération de la taxe foncière d'une durée de 20 ans pour ses propriétaires. Autant d'éléments qui justifient leur absence dans la plupart des grands projets immobiliers urbains actuels, à l'instar d'EuroMediterranée, où les logements sociaux ne sont pas d'avantage à l'ordre du jour. "Si par le biais de ces appels d'offres, nous pouvions doubler la part des 10 % en Paca, ce serait très bien", ambitionne timidement Jacques Durand. Une part qui pourrait davantage augmenter, les filières immobilières semblant généralement se mettre à emprunter elles aussi la direction montrée par François Hollande.

Frédérique JACQUEMIN


Photo : Jacques Durand, directeur de la SNI Sud-Est, gère un parc de 14 800 logements, dont plus de 8 200 dans la région PACA et Corse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :