Le nantais Brémond veut faire de Marseille la vitrine de son savoir-faire

 |   |  609  mots
Le groupe immobilier nantais Brémond était présent au MIPIM sur le stand collectif de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole pour présenter son projet dans le quartier d'Arenc. Un ensemble de 313 logements conçu selon une approche de l'habitat complètement nouvelle.

Belle illustration de l'intérêt que la zone Euroméditerranée suscite : le projet novateur porté par le groupe Brémond immobilier (80 personnes, CA de 100 M€ en 2013) sur l'îlot 2B à Marseille dans le quartier d'Arenc et le périmètre d'Euroméditerranée dont l'entreprise nantaise a emporté le concours, en décembre 2013, avec son partenaire marseillais Progéréal. Aujourd'hui implanté à Lyon, Bordeaux, Lille et Paris, où il a été retenu sur des projets d'envergure du Grand Paris (Les Ardoines à Vitry-sur-Seine, l'Ilot Minoterie à Ivry Confluences, Néaucité à Saint-Denis), le maître d'ouvrage nantais, connu pour son approche atypique de conception de l'habitat adapté aux nouveaux modes de vie, porte boulevard Peyssonnel, au sein de deux îlots associés, un ensemble de 23 000 m² à construire où sont prévus 313 lots (dont 20 % de logements sociaux) et 2 000 m² de commerces et services en rez-de chaussée. Un investissement de 50 M€ cofinancés par les deux partenaires. "Nous allons faire de cette nouvelle pièce urbaine la vitrine de notre savoir-faire en y mettant le meilleur de notre expertise", explique François-Xavier Trivière, directeur Territoire et Projets, le sociologue de l'équipe.

Observatoire des modes d'habiter les territoires
C'est là toute la typicité de cet opérateur de l'immobilier pas comme les autres, qui se distingue par son organisation en projets et ses équipes qui intègrent des sociologues, des urbanistes et des paysagistes. Se présentant comme un "acteur engagé" et assumant sa responsabilité dans l'empreinte des territoires, le groupe créé il y a 20 ans par Bernard Brémond, a développé un "observatoire des modes d'habiter les territoires" pour anticiper et adapter l'habitat "aux modes de travailler, de consommer, de se déplacer, d'habiter dehors et dedans", précise le sociologue, qui a révélé 18 typologies d'habitat différentes. Pour ceux qui connaissent Lyon, le groupe est l'auteur des 66 appartements avec jardins privatifs de la résidence Amplia à Lyon Confluence, qui a d'ailleurs reçu des distinctions pour ses innovations. Plusieurs d'entre elles seront également mis en œuvre dans le résidentiel collectif à Marseille.

Loggias qui se transforment au gré des saisons en terrasses ou jardins
Chez Brémond, les loggias jouent le rôle "d'intermédiaire thermique modulable", précise le concepteur. Orientées au sud ou à l'ouest selon l'appartement, elles se transforment au gré des saisons, en extensions naturelles des pièces : en été, ils sont ouverts et repliés sur les côtés pour offrir une terrasse. En hiver, ces mêmes panneaux sont fermés, les lames de verre en position basse (verticale) afin de capter la chaleur du soleil. La loggia fonctionne alors comme un jardin d'hiver. Les coursives seront également révisitées pour servir d'espaces d'expositions ou de rencontres.


T3 pour des colocataires seniors
Fidèle à son approche d'adaptation des logements aux nouvelles typologies de familles intergénérationnelles ou recomposées, l'opération prévoit notamment des appartements pour des colocataires seniors, "ceux qui ne se sentent pas suffisamment vieux pour aller en résidence", plaisante François Xavier Trivère. "Il s'agit de grand T3 pour deux personnes avec chacun un espace privatif généreux en espaces et un espace partagé." Les appartements seront proposés à l'achat dans une fourchette de prix comprise entre 2 700 et 3 500 € le m² pour "viser les professions intermédiaires." Les permis de construire devraient été déposés d'ici à l'été et si les recours ne viennent pas perturber l'opération, les travaux devraient démarrer d'ici début 2015.


A.D

Photo : Le programme Amplia à Lyon Confluence, qui a reçu plusieurs distinctions, incarne la conception du groupe immobilier en matière d'habitat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :