Le nouveau directeur de la DDSP des Bouches-du-Rhône a pris officiellement ses fonctions

 |   |  336  mots
Pierre-Marie Bourniquel, le nouveau directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône a pris officiellement ses fonctions vendredi dernier. Sa nomination intervient au moment où le gouvernement veut faire taire la criminalité à Marseille.

Pierre-Marie Bourniquel, le nouveau directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône a pris officiellement ses fonctions vendredi dernier. Sa nomination intervient au moment où le gouvernement veut faire taire la criminalité à Marseille.

Sa nomination avait été annoncée au lendemain de l'annonce d'un comité interministériel dédié à la ville et du 19ème règlement de comptes mortel de l'année dans l'agglomération marseillaise. L'inspecteur général succède à Pascal Lalle, nommé en juillet dernier directeur central de la sécurité publique (DCSP).


Dans un entretien accordé au quotidien aquitain Sud-Ouest, où il occupait les mêmes fonctions depuis octobre 2010, l'homme expliquait qu'il avait fait acte de candidature lorsque le poste avait été ouvert début août. "C'est un défi absolu. Pour un policier, Marseille est une direction mythique", aurait dit le nouveau promu. S'il ne connaît pas particulièrement la ville, la région lui est familière puisqu'il a officiait aux mêmes fonctions à Béziers, Toulon et Nice.


Au titre de commissaire central, il aura la charge de veiller à la sécurité publique d'une zone qui compte près de deux millions d'habitants et 4 400 fonctionnaires de police sous sa responsabilité.

Face à la situation particulière de Marseille, il préconise "les fondamentaux de l'action policière", soit la présence et la visibilité. Reste à demander des précisions sur ce qu'il entend par "rechercher la coopération et le développement de projets communs avec les collectivités locales ou territoriales qui le souhaiteront". Pour l'inspecteur, "l'action de la police est efficace lorsqu'elle trouve un équilibre entre le tout répressif et le tout préventif".


À Marseille, il remplacera Pascal Lalle dont le gouvernement avait annoncé le 18 juillet la nomination au poste de directeur central de la sécurité publique, qui chapeaute 68 000 policiers de France. La DSCP a la maîtrise de tous les services de sécurité publique de France à l'exception de ceux de Paris et de sa petite couronne.

A.D

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :