Le pays d'Aix perd son attractivité résidentielle

 |   |  339  mots
C?est l?un des principaux enseignements de l?étude qui a été présentée la semaine dernière par l?AUPA (Agence d'urbanisme du pays d'Aix - Val de Durance) et l?INSEE.


Une moindre attractivité du pays d'Aix en dépit d'un dynamisme économique très fort, voilà une équation intéressante sur laquelle ont planché les co-auteurs de cette étude. Le territoire du pays d'Aix s'est fortement développé depuis les années soixante au cours desquelles sa population a été multipliée par trois (355 000 habitants en 2006). Cette attractivité résidentielle s'est accompagnée d'un fort dynamisme économique. « Pourtant, depuis le début des années 1990, il enregistre un net ralentissement de sa croissance démographique. Entre 2001 et 2006, 57 100 personnes de plus de 5 ans en provenance du reste de la France se sont installées dans le pays d'Aix et 55 200 l'ont quitté. En 2006, un habitant sur six du pays d'Aix résidait ailleurs en France cinq ans plus tôt », font valoir les auteurs. Si l'on vient s'y installer de loin, on en repart vers des zones proches à l'âge où l'on fonde sa famille. Ce serait particulièrement vrai pour Aix-en-Provence, où seuls les étudiants sont plus nombreux à s'y installer qu'à en partir.
Par ailleurs, si le dynamisme de la zone d'emploi d'Aix-en-Provence est incontestable - sur l'ensemble des 348 de France, elle est celle qui présente la 4ème plus forte hausse - la moitié des emplois supplémentaires ont néanmoins bénéficié à des actifs résidant à l'extérieur du territoire. En cinq ans, près de 9 000 actifs de 30 ans ou plus se sont installés à Aix-en-Provence et 13 000 en sont partis. Toutes les catégories CSP présentent un solde négatif, notamment les professions intermédiaires et les cadres. 6 800 ont déménagé dans la région, dont 4 400 à Marseille. « les résultats de cette étude posent la question d'une offre de logements adaptés à ces actifs, et donc de la pression sur le marché de l'habitat mais remet également en cause le schéma de transport ». En 2009, 84 % des déplacements en direction du pays d'Aix sont encore effectués en voiture contre 94 % en 1997.

A.D

Photo : A Aix, seuls les étudiants sont plus nombreux à s'installer qu'à en partir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :