Le port de Marseille sera commercial et industriel, promet la nouvelle direction

 |   |  642  mots
Facilitateur et coordonnateur. Industriel et commercial. Le port, sous la mandature du tandem executif Jean-Marc Forneri et Christine Cabau-Woehrel, veut retrouver sa dimension et sa place en Méditerranée et en Europe.


Comme annoncé la semaine dernière (Arrivée de Christine Cabau-Woehrel : Le port de Marseille attend beaucoup d'elle), Christine Cabau-Woehrel, dont la mission s'achevait le 25 février au port de Dunkerque, est officiellement, depuis le 14 mars, à la tête du directoire du Grand Port Maritime de Marseille, aux côtés du président de Conseil de surveillance, Jean-Marc Forneri. Le tandem a fait son "rolling out" auprès de la presse. Si les maîtres-mots de la stratégie de la prochaine mandature sont partagés par les deux nouvelles têtes du port - développement commercial et industriel - ils n'ont pas la même façon de l'exprimer. Ou du moins, elle appuie sur le fusain quand monsieur n'est pas précis sur les contours...

Quelle sera la stratégie du nouveau tandem qui hérite d'un port post-réforme ?
Elle est en cours d'élaboration mais s'inscrira dans le cadre de la stratégie de relance portuaire, annoncée par Frédéric Cuvillier, ministre des Transports et de la Mer, en mai 2013. "Celle-ci établit les bases d'une feuille de route mais que le port va décliner en fonction de ses spécificités et d'une stratégie de reconquête", exprime Christine Cabau-Woehrel. Et, à Marseille, place portuaire agitée socialement par la mise en place de la réforme, le port a beaucoup à faire pour développer les trafics à l'heure où il est contraint à la diversification du fait de la baisse des trafics pétroliers. Pour quelle concrétisation ? Par le développement commercial (quête des trafics) et industriel (attirer et faciliter l'implantation d'entreprises selon un aménagement "fléché et contrôlé"), signifie-t-elle.

"Notre vocation n'est pas de faire des marinas"
"Le port doit être vu comme un facilitateur et coordonnateur de l'ensemble des acteurs de la chaîne. Nous ne sommes pas là pour lancer une navette sur la Suisse mais pour faire en sorte que cela puisse se faire", ajoute Christine Cabau-Woehrel, dont la sémantique est bel et bien celle du privé. Cadre à la CMA-CGM en charge des lignes à l'international, elle a déjà dit maintes fois mais le répète : en tant que directrice de lignes chez CMA CGM, elle a une parfaite connaissance de ce que les utilisateurs attendent d'une place portuaire. "On s'engage à accélérer les processus de décision", insiste l'homme des finances Jean-Marc Forneri, qui promet de mettre son carnet d'adresses au service du port. Ôtons-nous d'un doute, l'heure n'est pas à la promotion immobilière : "notre vocation n'est pas de faire des marinas."


Accroître les trafics tous azimuts
Et parmi les trafics à capter : le conteneur (un peu plus d'un million de boîtes traitées à ce jour, ce qui est peu au regard du potentiel de l'outil), le vrac alimentaire... liste Jean-Marc Forneri. "L'idée est de définir clairement la complémentarité des bassins Est et Ouest. Il n'y a pas de problématique de concurrence entre les deux bassins", précise la nouvelle directrice du Port. Quant au trafic méthanier Fos Faster (le port gage sur le GNL comme voie de diversification énergétique pour compenser les trafics pétroliers), "nous sommes en attente d'une analyse économique. C'est typiquement un élément qui peut compenser les pertes tendancielles des trafics sur les bruts." Pas de calendrier en l'occurrence présenté.


Directoire a minima
"Il serait déraisonnable de nommer une équipe tout de suite alors que je viens d'arriver." Le conseil de surveillance a donc installé un directoire provisoire, qui sera étoffé par la suite. Et l'actuelle directrice administratrice et financière du port, Chantal Helman, qui a assuré l'intérim à la direction jusqu'à présent, vient épauler Christine Cabau-Woehrel.

A.D


Photo : Christine Cabau-Woehrel et Jean-Marc Forneri, respectivement, président du directoire et du Conseil de surveillance du GPMM

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :