Les Matériaux d'Antan met le cap sur l'Asie

 |   |  456  mots
L?entreprise aixoise spécialisée dans le négoce de matériaux anciens et neufs et la taille d?élements d?architecture a doublé son chiffre d'affaires en deux ans. Après les États-Unis, elle s'attelle au marché chinois.

"Je recherchais une entreprise à reprendre qui n'ait pas de dette, dont le vendeur souhaitait céder mais en faisant de l'accompagnement, à taille humaine et au chiffre d'affaires de 400 à 500 K€", explique Alexandre Rémy, qui a acquis la société aixoise Matériaux d'Antan mi 2011 après 11 ans passés à l'international dont sept en Chine en tant que directeur du bureau de Sopexa à Pékin. Quand il reprend l'entreprise, elle dispose d'un "peu de trésorerie, d'une très bonne image mais est limitée dans ses moyens pour répondre à la demande", précise le jeune dirigeant qui ne connaissait "quasiment rien de la façon dont on travaillait en France". Il faut lire : de la réglementation fiscale et sociale.

Doubler le CA en deux ans

Créée 1976 par Jacques Marcant à Avignon, l'entreprise commercialise des éléments d'architecture en pierre et en ferronnerie : des éléments anciens ou réédités selon des méthodes ancestrales, comme les cheminées Louis XIII, les bacs datés du moyen-âge, des fontaines, des sols du XVIIème au XIXème siècle, des tuiles anciennes...En trois ans, le jeune dirigeant a élargi l'offre (les huisseries en bois), développé la prestation au delà de l'achat /vente (fourniture et pose), diversifié ses marchés (ouverture à l'international : États-Unis et Japon) et travaillé sa notoriété en se faisant référencer auprès des architectes et décorateurs d'intérieur, ses prescripteurs. "Ce qui nous a permis d'être toujours en phase de croissance", précise Alexandre Rémy, qui termine l'exercice à 1,250 M€ en 2013.

Cap vers l'Asie

Ancien expatrié, il s'est en tout logique attelé au dossier "développement international". Après avoir répondu de façon opportuniste aux demandes émanant des États-Unis et du Japon, il s'attelle cette fois de façon proactive à la Chine dès cet été, où il a encore un réseau et un carnet d'adresses. Si l'entreprise bénéficie d'une notoriété pour la qualité de ses prestations - elle fait appel aux compagnons du devoir - elle subit de plein fouet la concurrence de l'Espagne et de l'Italie.
Parmi ses futurs axes de développement, le dirigeant de l'entreprise plusieurs fois primée ces derniers temps*, entend "créer plus de proximité encore avec les architectes et mener une stratégie digitale agressive". Elle est aussi en train d'étoffer ses équipes notamment sur un plan commercial.


A.D


Photo : Alexandre Rémy, repreneur de la société en 2011 après un parcours d'expatrié.


* Les Matériaux d'Antan fait partie des entreprises primées par l'association des entreprises du Pays d'Aix GEPA. Méridien MAG, partenaire de l'opération, retracera le parcours des entrepreneurs et des entreprises dans les prochaines éditions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :