MPM : L ? équipe de Guy Teissier finalisée

 |   |  1203  mots
La composition de l?équipe du nouveau président de la communauté urbaine de Marseille Provence est finalisée. Les 15 vice-présidents, les 34 membres du bureau ainsi que le cabinet de MPM sont désormais connus.

La composition de l'équipe du nouveau président de la communauté urbaine de Marseille Provence est finalisée. Les 15 vice-présidents, les 34 membres du bureau ainsi que le cabinet de MPM sont désormais connus.

Pour certains, il s'appelait "contrat communautaire de gouvernance". Pour d'autres, il était assimilé à une "majorité flottante" et qualifié de "meccano qui ne marche pas". Le pacte, qui a prévalu sous l'ère Gaudin et Caselli (mais pas pour les mêmes motivations) selon lequel les élus des 18 communes formant MPM étaient, de droit et de fait, vice-présidents au nom de la primauté des maires, ne s'appliquera pas sous le règne Teissier. Comme annoncé dans La Provence à l'occasion du premier conseil communautaire fin avril, le nouveau président UMP, issu de la majorité victorieuse aux municipales, avait fait part de sa décision de réserver les 15 postes de vice-présidents à des élus de droite, excluant donc trois maires de gauche. Un fait acté lors du conseil communautaire du 23 mai, non sans susciter des réactions dans l'hémicycle notamment du maire PS d'Allauch, Roland Povinelli, évoquant "un choix politicien" et faisant ainsi des maires de gauche des quasi "pestiférés".


La faute au nouveau système de fléchage
En guise de contre-arguments, Guy Teissier oppose deux faits et accorde une concession : le nouveau système du fléchage contenu dans le scrutin municipal ("tous les vice-présidents ont été élus au SU direct puisqu'ils ont été fléchés") et la réduction par la loi de leur nombre de 33 à 15, ce qui impose des arbitrages. Et sur le plan du babillage politique : "Dans vos majorités, combien d'adjoints sont des élus de droite ?". Le nouveau président a toutefois accordé "que dans le comité de pilotage du projet métropolitain figurent des élus de tous bords."

La place de l'économie ?
L'économie échoit au 6e vice président Patrick Boré, maire de la Ciotat depuis 2001 (et pharmacien de formation). L'emploi, l'enseignement supérieur et la recherche, au 9e vice-président Jérôme Orgeas, maire de Roquefort-La Bédoule depuis 2009 tandis que le vice-président en charge des finances était connu dès le premier conseil communautaire : il s'agit de Jean Montagnac.

Ils sont cinq à rempiler. Claude Piccirillo récupère la délégation des ports mais perd l'aéroport, qui n'apparaît plus. Danièle Milon, qui était à la voirie et aux grandes infrastructures routières sous Caselli, récupère le tourisme et le rayonnement du territoire. Jean-Pierre Giorgi, anciennement aux finances et au budget, s'occupera des questions juridiques et de ressources humaines. Éric Diard, qui gérait les antennes de proximité, reçoit la délégation de la voirie et des grandes infrastructures. Jean-Pierre Bertrand conserve son portefeuille des relations internationales et prend en sus le dossier européen.

 

Équipe Gaudin
L'ancienne présidente de la confédération des CIQ Monique Cordier (et 8e adjointe au maire de Marseille en charge des espaces verts) est mandatée à la propreté et à la gestion des déchets en tant que conseillère déléguée. Également conseiller, Daniel Hermann, ancien adjoint aux finances de la ville de Marseille, s'occupera de la politique de la ville et de la cohésion urbaine. De l'équipe Gaudin, il faut ajouter Laure-Agnès Caradec, nouvelle égérie de l'équipe UMP et 6e adjointe au maire de Marseille en charge de l'importante délégation urbanisme et projet métropolitain, prend en charge la même délégation à MPM. Et au titre des accords politiques, l'entrée de l'ex-dissident UMP et maire sortant UDI des 11e et 12e, Robert Assante, dont la position au premier tour a pesé sur l'issue du scrutin. Il gérera le dossier transports.

Cabinet dévoilé

Les 34 membres du bureau ont été élus ce vendredi 29 mai. Il est composé du président, des vice-présidents, des maires, des présidents de commissions et des deux conseillers délégués tandis que les 11 commissions permanentes de travail et d'étude avaient été installées le 6 mai dernier, après validation au cours du conseil communautaire du 25 avril par les 138 conseillers communautaires. Restait le cabinet qui vient d'être dévoilé. Après avoir recruté l'ancien président du directoire du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) Jean-Claude Terrier, "j'ai choisi une équipe d'hommes et de femmes maîtrisant parfaitement les enjeux du contexte marseillais et en même temps dotée d'une solide expérience dans les plus hautes instances de l'État", a indiqué Guy Teissier dans un communiqué révélant la composition de son cabinet, dirigé par Richard Didier et secondé par Pierre Robin.

Des énarques

Tout comme Jean-Claude Terrier, Richard Didier est aussi énarque et a notamment travaillé au sein du cabinet de Jacques Chirac à l'Elysée avant d'exercer comme préfet à Wallis-et-Futuna, en Haute-Loire et en Polynésie Française. Diplômé de Sciences-Po et de l'École nationale supérieure de la sécurité sociale (EN3S), Pierre Robin a exercé pendant trois ans en cabinet ministériel auprès de Xavier Bertrand. Il était, depuis 2011 directeur de l'Urssaf des Bouches-du-Rhône.
C'est une ancienne diplômée du CFPJ, une des grandes écoles de journalisme, qui a pris ses fonctions de chef de cabinet. Nathalie Briot fut conseillère au sein du cabinet de Dominique de Villepin quand il était ministre des affaires étrangères, puis de l'Intérieur et enfin, Premier ministre. Elle occupait dernièrement le poste de chef de cabinet et de responsable des relations institutionnelles auprès du président de l'ADEME. Patricia Lehoux, ex dircom de RTM, prend la direction de la communication.


A.D

Photo : Richard Didier, directeur de cabinet de Guy Teissier. Il a notamment exercé comme préfet à Wallis-et-Futuna, en Haute-Loire et en Polynésie Française.

©DR

Liste de 15 vice-présidents

1er vice-président
Éric DIARD : voirie - espaces publics - grandes infrastructures
2e vice-président
Jean-Pierre BERTRAND : relations internationales / Europe
3e vice-président
Claude PICCIRILLO : ports - espace maritime
4e vice-président
Jean-Pierre GIORGI : ressources humaines / moyens généraux / juridique
5e vice-président
Roland GIBERTI : équipements communautaires / eau - assainissement
6e vice-président
Patrick BORÉ : développement économique / zone d'aménagement concerté
7e vice-président
Danielle MILON : tourisme et rayonnement du territoire
8e vice-président
Eric LE DISSÈS : développement durable / plan climat - maîtrise de l'énergie
9e vice-président
Jérôme ORGEAS : emploi - enseignement supérieur - technopoles - recherche
10e vice-président
Patrick GHIGONETTO : préemption - gestion antennes de proximité - gestion des aires d'accueil des gens du voyage
11e vice-président
Jean MONTAGNAC : finances / budget
12e vice-président
Roland MOUREN : agriculture - sylviculture - viticulture / valorisation des espaces péri-urbains / incendie - secours - gestion des risques
13e vice-président
Laure-Agnès CARADEC : urbanisme - PLUI / aménagement communautaire
14e vice-président
Robert ASSANTE : transport - mobilité durable / stationnement - parkings
15e vice-président
Lionel ROYER-PERREAUT : commande publique / commission d'Appel d'offres communication - Presse

Conseillers délégués
Monique CORDIER : propreté - gestion des déchets
Daniel HERMANN : habitat - logement / politique de la ville - cohésion urbaine



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :