Marsatwork change de braquet

 |   |  290  mots
L'agence de communication basée à Marseille intensifie son expertise en matière d'accompagnement aux entreprises. Et engrange des budgets dont le groupe Pernod Ricard, la chaîne hôtelière Maranatha, Ipone ou Blachère Illumination.

On l'a connue en 2010, née du rapprochement entre Tina et Rafale Communication. Cinq ans plus tard, Marsatwork est montée en puissance, en développant notamment son panel d'expertise auprès des entreprises, conseillant ses dernières sur leur développement, vu d'un point de vue communication et marketing mais surtout en les accompagnant sur LE défi du moment : la transition digitale. "Toutes les entreprises, les grandes, les ETI comme les PME, se posent la question de comment la réussir" expliquent Guillaume Vigouroux et Arnauld Lutin, deux des 5 co-directeurs de l'agence.

Compétences réunies

Pour cela, Marsatwork a musclé ses compétences en interne, effectuant des recrutements précis : planners stratégie, directeur de création, directeur technique... apportant leur pierre à l'édifice. Car clairement, ce changement de dimension correspond à une vraie volonté de la part du duo qui en cinq années a réussi le difficile exercice d'intégration de deux entités en une seule. "Aujourd'hui nous sommes dans une phase de consolidation. Nous nous sommes développés en pleine connaissance du tissu économique local, avec des budgets locaux mais aussi nationaux", explique Arnauld Lutin. "Nous avons pris une place sur le marché, il y avait une attente de la part des clients d'une structure réactive et en proximité mais capable de rassurer et fournir le service demandé". Parmi les budgets engrangés, figurent le groupe Pernod Ricard, notamment pour la marque Jameson, la chaîne hôtelière Maranatha ou Marseille Congrès. Récemment c'est Ipone, Bagster, Blachère ou Arcelor Méditerranée qui ont choisi l'agence marseillaise. Actuellement Marsatwork emploie 40 collaborateurs et affiche un CA 2015 consolidé de 5 M€ contre 4,5 M€ l'an dernier.

Laurence BOTTERO
Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :