Marseille-Fos : 120 dockers supplémentaires seront recrutés d ? ici la fin de l ? année

 |   |  296  mots
L?Union maritime et fluviale de Marseille-Fos fait part de la nouvelle organisation du travail après réforme portuaire.

Tous ensemble pour la reconquête des trafics et la restauration d'une image ravagée par les dégâts collatéraux à la mise en place de la réforme. Le syndicat, qui regroupe les 22 professions portuaires opérant à Marseille-Fos, soit 300 entreprises et 20 000 emplois directs, vient de se fendre d'un communiqué qui fait penser à cette peur que l'oiseau qui vient d'attraper une plume avec son bec ne parvienne pas à faire son nid. Conscient que la confiance ne reviendra que progressivement, l'organisation professionnelle évoque un double défi : "favoriser l'émergence d'une nouvelle synergie portuaire et agir pour le renouveau de l'image du port de Marseille-Fos en vue de la reconquête des trafics".


Depuis le 3 mai, 160 agents du GPMM opérant sur les terminaux de marchandises de Fos sur Mer ont en effet détachés aux 3 entreprises de manutention Eurofos et Seayard sur les terminaux à conteneurs et Carfos sur les terminaux minéralier et céréalier, lesquels ont par ailleurs acheté au GPMM les outillages dédiés.

Pour accompagner la nouvelle organisation jusqu'à la mise en service des nouveaux terminaux Fos 2XL fin 2011, le syndicat, annonce que "l'arrivée de Portsynergy a permis de doubler la capacité de réception navires, portée aujourd'hui à 4 postes à quai (1600 mètres linéaires de quai utiles), équipés de 8 portiques over-panamax.

120 dockers supplémentaires seront recrutés (60 dockers d'ici cet été et 60 supplémentaires d'ici à fin 2011), dont la moitié sera formée à la conduite de portiques "pour gérer au mieux les périodes de congés et répondre à la croissance des trafics".

Reste qu'une autre révolution, d'ordre culturel plus qu'organisationnel, est à mener dans les têtes pour passer du public au privé.

A.D
crédit photo : GPMM

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :