Marseille : L ? Hôtel Dieu abritera un palace et 75 logements en 2013

 |   |  282  mots
Fleuron des projets hôteliers marseillais, le chantier de reconversion de l?ancien Hôtel Dieu en 5 étoiles a enfin démarré.


Pour transformer cet ancien hôpital classé monument historique en palace 5 étoiles à l'enseigne du groupe britannique Intercontinental, près de 3 ans de travaux et 65 M€ d'investissement seront nécessaires à Cogedim (groupe Altaréa) et au groupe Axa, le tandem de promoteur-investisseur lauréat de l'appel d'offres de la ville en 2007.
L'opération conçue par les architectes Anthony Béchu et Alain Amédéo sera scindée en deux parties distinctes : la principale, dédiée au pôle hôtelier, et une secondaire dédiée à l'habitat.
La première opération prévoit la création d'un palace de 194 chambres (dont 15 suites) dans l'enceinte de l'Hôtel Dieu (23 000 m2). Dessiné par l'architecte designer Jean-Philippe Nuel, cet établissement haut de gamme offrira tous les standards d'un palace : deux restaurants gastronomiques, une piscine, un spa, une salle de conférence de 400 places...
Le second volet du projet aura pour décor le pittoresque quartier du Panier. Là, sur la partie arrière de l'ancien hôpital, Cogedim réalisera pour le compte d'Axa un programme de 85 logements locatifs (montant : 11 M€ HT).
La crise qui avait un temps laissé douter de son engagement dans le projet a poussé le groupe Axa à demander à la municipalité un échelonnement du paiement du foncier. L'opérateur a ainsi obtenu de la ville le versement en deux fois des 2 M€ du loyer du bail emphytéotique des murs (99 ans) et en trois fois des 5,5 M€ qu'il doit lui verser pour acheter la parcelle devant accueillir le programme de logements.
De même, la ville a accepté de participer à hauteur de 45 % aux travaux extérieurs prescrits par l'architecte des bâtiments de France (montant du devis : 5,5 M€ HT).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :