Mécénat d ? entreprise : Quel bilan après la crise ?

 |   |  873  mots
Admical,l?association pour le développement du mécénat industriel et commercial, tiendra la 20ème édition de ses Assises internationales les 9 et 10 mai à Marseille. Le nombre de mécènes dans les Bouches-du-Rhône a doublé ces dernières années.

Admical, l'association pour le développement du mécénat industriel et commercial, tiendra la 20ème édition de ses Assises internationales les 9 et 10 mai à Marseille. Le nombre de mécènes dans les Bouches-du-Rhône a doublé ces dernières années.

Pour justifier le choix de Marseille comme ville-hôte, Olivier Tcherniak, président d'Admical (180 adhérents), qui a présenté dernièrement l'événement à l'occasion d'une conférence de presse au café Marly à Paris, évoque à la fois une évidence - "Marseille s'impose par le dynamisme de sa vie locale et la vitalité du mécénat qui y est pratiqué" - et une symbolique : Marseille-Provence comme Capitale européenne de la culture en 2013. "Notre manifestation est le lieu de rencontre privilégié entre les entreprises et les acteurs de la vie culturelle et sociale."


En amont à ces deux journées de colloques et d'ateliers, l'association vient de publier les résultats de l'enquête qu'elle réalise tous les deux ans en partenariat avec l'institut CSA1. Évidemment, celle de 2010 revêt une dimension particulière en raison d'un contexte de sortie de crise.


"Davantage de mécènes, mais des moyens en baisse", résume Bénédicte Menanteau, déléguée générale d'Admical dans le préambule de l'étude. En 2010, 2 mds€ (dont 1,3 milliards par les entreprises de plus de 200 salariés) ont été consacrés au mécénat par environ 35 000 entreprises.
À noter à ce propos que les entreprises de 20 à 99 salariés contribuent à hauteur de 20% du budget global pour une valeur de 400 M€, devant celles de 100 à 199 salariés (300 M€).


Si la proportion d'entreprises mécènes augmente sensiblement (+17 %) le budget dédié est en baisse de 20 % par rapport à la précédente enquête en 2008. "Le mécénat n'est d'ailleurs pas le seul touché : les chiffres clés de l'Union des Annonceurs montrent que sur la même période de référence, les dépenses de communication des entreprises ont baissé de 8,9%", précise-t-elle.


Ce repli budgétaire intervient paradoxalement à un moment où elles n'ont jamais été autant sollicitées notamment par le monde associatif, qui cherche des relais financiers au désengagement croissant de l'État. Outre une sollicitation plus intense, il faut également noter "une diversification croissante des domaines. Il y a 30 ans, le mécénat était synonyme de culture. Dans les années 80/90, la solidarité, entendue au sens large, est apparue comme le deuxième pilier de l'engagement des entreprises, rejoint aujourd'hui par l'environnement, le sport et la recherche". En 2010, les entreprises ont choisi le social, l'éducation et la santé à 58%, le sport à 48% et la culture à 37%. "La surprise vient du sport qui dépasse pour la première fois la culture, commente Bénédicte Ménanteau. La chute du mécénat culturel est bien sûr inquiétante mais elle met aussi en évidence une tendance de fond : l'essor du mécénat croisé. La culture est de plus en plus couplée à des actions éducatives, socioculturelles, voire sportives".


Quant à savoir si la crise, qui a notamment mis en exergue des dérapages dans la transparence financière et dans la gouvernance, va générer une nouvelle forme de mécénat, les Assises aborderont en effet la question. "Les attentes de la société vis-à-vis du monde des affaires, et des salariés envers leur entreprise, n'ont peut-être jamais été aussi fortes. La responsabilité de l'entreprise envers la société est demandée, observée et évaluée. Le mécénat, s'il reste avant tout un acte de liberté, est l'un des principaux leviers dont les entreprises peuvent se saisir pour relever ce nouveau défi", conclue-t-elle.


Pour amorcer le mouvement, Admical présentera en mai une Charte destinée à rassembler tous les acteurs du mécénat autour de principes et de valeurs communes.

A.D


1L'enquête Admical-CSA a été réalisée en deux temps : une phase quantitative réalisée du 22 avril au 6 mai 2010, auprès d'un échantillon de 749 entreprises de 20 salariés et plus. Une phase qualitative réalisée fin mai 2010, sous la forme d'une table-ronde et de 9 entretiens téléphoniques.


Points clés de l'étude en bref
- Budget global du mécénat en baisse : 2 mds€ (-20% par rapport à 2008)
- Augmentation des Mécènes : 27% des entreprises de plus de 20 salariés pratiquent le mécénat (contre 23% en 2008), soit environ 35 000 entreprises en France
- Essor chez les grandes : 43% des entreprises de plus de 200 salariés pratiquent le mécénat (contre 26% en 2008)
- Confirmation de l'engagement des PME : 85% des mécènes sont des entreprises de 20 à 200 salariés
- Le secteur des services en tête : 59% des mécènes, avec 75% du budget
- Les entreprises choisissent le social, l'éducation et la santé à 58% ; le sport à 48% et la culture à 37%
- Chute des budgets dédiés au mécénat culturel : 19% du budget global (380 M€) en 2010 contre 39% (975 M€) en 2008
- Une recherche de proximité accrue : 79 % des actions de mécénat d'entreprise ont lieu au niveau local ou régional
- Des perspectives rassurantes : 83% des entreprises vont accroître ou stabiliser leurs actions de mécénat dans les deux ans



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :