Mécénes du sud : 142 K€ et 43 entreprises

 |   |  599  mots
Le mécénat se porte bien. Le budget du collectif d'entreprises Mécènes du Sud, qui fête ses 10 années d'exercice, atteint en 2013 les 142 K€. l'association croit plus que jamais au croisement entre développement économique et culturel. Une conviction qui a d'ailleurs présidé à l'implication dans MP 2013.

Le mécénat se porte bien. Le budget du collectif d'entreprises Mécènes du Sud, qui fête ses 10 années d'exercice, atteint en 2013 les 142 K€. l'association croit plus que jamais au croisement entre développement économique et culturel. une conviction qui a d'ailleurs présidé à l'implication dans MP 2013.

"Nous avons la conviction que le rayonnement de la métropole repose autant sur le développement économique que sur le développement culturel". Corinne Brenet, la directrice générale de Courtage de France assurances et présidente de Mécènes du Sud, qui veut contribuer au rayonnement des artistes marseillais, n'a pas changé d'état d'esprit. Il y a 10 ans, alors qu'un "flot de plasticiens" partait pour Berlin, le collectif a vu le jour, mû par une volonté commune de "garder les artistes à Marseille". Si nombre d'entre eux se sont installés dans la capitale allemande, comme la plasticienne Marie Reinert - l'une des artistes ayant bénéficié d'une résidence Mécènes du Sud - ils ont désormais une bonne raison d'ancrer leur œuvre à Marseille. Car le mécénat se porte bien : en 2013, le budget de l'association s'élève à 142 K€ - dont 75 % financés par des PME. "Dix entreprises nous ont rejoint cette année", se réjouit encore Corinne Brenet - ce qui porte leur nombre à 43. Parmi les anciennes, Ricard, la Société Marseillaise de Crédit ou Pullman Palm Beach, nouvellement rejointes par Les Terrasses du Port, SFR ou encore Fluxel.

Outil de gestion du personnel
Parmi les projets réalisés par Mécènes du Sud, les résidences d'artistes suscitent un engouement particulier. "Je suis convaincu que l'artiste a un rôle à jouer dans le réveil de la créativité en entreprise", témoigne Raymond Vidil, président de la compagnie maritime Marfret, au sein de laquelle Marie Reinert a passé plusieurs séjours. En écho, Hélène Arnaud-Rouèche, présidente de la Fondation Vacances Bleues, qui a accueilli la dessinatrice Karine Rougier dans le cadre des Ateliers de l'EuroMéditerranée, évoque l'implication des salariés dans le projet de l'artiste et l'impact de l'art sur l'entreprise. Selon elle, dans les périodes difficiles à traverser, pendant lesquelles le personnel est tendu et angoissé, la résidence, c'est aussi un outil de gestion du personnel.

Le Grand Marseille, un territoire d'artistes
Depuis l'année dernière, Mécènes du Sud a lancé le Prix Coup de cœur qui vise à mettre en lumière un artiste. Les lauréats sont sélectionnés par un comité indépendant dirigé par Colette Barbier, la directrice de la Fondation Ricard. En 2012, le prix a été décerné au jeune plasticien Moussa Sarr. L'élection du lauréat 2013, parmi 9 projets, a lieu le 17 décembre prochain.
Enfin, Watt ! Archipels, mené conjointement avec MP2013, est une autre réalisation de Mécènes du Sud. Il s'agit cette fois de cinq films artistiques réalisés par Stéphane Barbato à partir d'improvisations musicales dans cinq lieux atypiques du collectif d'entreprises. Un projet qui a donné lieu à un véritable échange entre les musiciens issus du bassin Méditerranéen et les salariés des entreprises. L'occasion d'évoquer la question de "l'après-2013", réflexion à laquelle Mécènes du Sud entend pleinement participer. "On aimerait que le Grand Marseille soit un territoire d'artistes", souligne la présidente.

A.THEPAUT

Photo : Corinne Brenet, directrice générale de Courtage de France assurances et présidente de Mécènes du Sud.

©François Moura

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :