Midi-Provence : Une liaison sous-marine entre PACA et Languedoc-Roussillon

 |  | 458 mots
Lecture 2 min.
RTE envisage la construction, d?ici 2018, d?une liaison électrique sous-marine entre les deux régions Paca et Languedoc-Roussillon. Ce serait une première pour une liaison interrégionale.


Le projet a été baptisé "Midi-Provence". Il s'agit d'une liaison électrique sous-marine entre les deux régions frontalières de la Provence et du Roussillon. Une ligne très haute tension de 230 kilomètres, dont 160 sous l'eau, qui permettrait de renforcer la sécurité d'approvisionnement du Sud de la France. Pour RTE, filiale d'EDF en charge de l'exploitation et de l'entretien du réseau électrique national, il s'agit du "meilleur compromis possible entre impact environnemental, efficacité pour le réseau et coût". Le Sud-Est et le Sud-Ouest sont aujourd'hui directement reliées par une seule "autoroute électrique", un axe 400 000 volts allant de Tavel, dans le Gard, à La Gaudière, dans l'Aude. Et on connaît la grande fragilité électrique de ce réseau et du risque de black-out qu'il porte. En cas de rupture de cet axe, déjà fortement sollicité, la sécurité électrique d'une bonne partie du Sud de la France se trouverait fragilisée et cette situation pourrait conduire, dans certaines circonstances, à une coupure d'électricité de grande ampleur. On se souvient en effet qu'en décembre 2009, 2 millions de personnes avaient été privées d'électricité en Paca, notamment à Marseille et Nice, quand RTE avait dû pratiquer des coupures pour soulager le réseau après un incident sur le poste électrique de Tavel.

Les deux régions reliées en 2018 ?
"La construction de cette nouvelle infrastructure sous-marine, indépendante de l'axe actuel, va renforcer la sécurité d'alimentation entre les deux régions qui sont fortement dépendantes du réseau de transport d'électricité", précise Patrick Larradet, le directeur du projet. "Pour Paca, 60 % des besoins en électricité sont couverts par d'autres régions de production (notamment la vallée du Rhône) tandis que pour le Languedoc-Roussillon, la production régionale ne couvre qu'un quart de la consommation".
La pose de ce câble de 14 centimètres de diamètre, rempli de cuivre conducteur, en grande partie sous l'eau, pourrait coûter plusieurs centaines de millions d'euros sans autres précisions de la part de RTE sur le coût global, l'entreprise précisant simplement que les appels d'offres ne sont pas encore lancés. Selon le calendrier, un fuseau pour le passage de cette ligne doit être déterminé avant la fin de l'année, à l'issue d'une période de concertation avec les communes, les associations environnementales, les chambres consulaires, les professionnels de la mer et les services de l'État. Le tracé sera ensuite soumis à enquête publique en 2015 avant un début des travaux, estimé en 2016 pour un chantier qui devrait durer deux ans. Ce qui signifie que les deux régions pourraient effectivement être reliées en 2018.


Damien FROSSARD


Photo : Vers une liaison électrique sous marine interrégionale ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :