Mohamed Laqhila : "Ecoexpert doit servir l'économie de la région"

 |   |  984  mots
Ce lundi 26 octobre, l'Ordre régional des experts-comptables présente son tout premier baromètre de l'économie, appelé Ecoexpert Paca et qui sera baptisé en présence de l'économiste Nicolas Bouzou notamment au palais de la Bourse. Un nouvel outil que le président Laqhila promet extrêmement pointu.

Quel est le but d'Ecoexpert, qu'est-ce que ce baromètre de l'économie permet-il d'établir ?
Il y a d'une part Statexpert, le projet porté nationalement par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables dont l'objectif est d'exploiter, en les mettant à disposition des régions, l'ensemble des données fiscales et sociales produites par la profession. C'est donc une gigantesque base de données qui a été développée avec pour seul but de contribuer à une compréhension de la situation réelle de l'économie en France. Ecoexpert Paca est quant à lui, le Baromètre de l'économie de la région. Issu des données de Statexperts, il permet des analyses macroéconomiques - région versus le national par exemple - mais aussi des analyses plus fines telles Paca versus d'autres régions, des Départements, secteurs d'activité, catégories d'entreprises...

Les informations données par ce baromètre ont issues directement des informations comptables et sociales des entreprises. Il s'agit donc finalement de statistiques qui défient toute concurrence quant à la précision des données ?
Ce baromètre est une photographie, quasiment en temps réel, de l'activité réelle. Les autres outils existants, certes utiles, exploitent, soit des données réelles mais avec un décalage dans le temps très important, soit des analyses de conjoncture basées sur des enquêtes. D'autres sont soient limités aux données fiscales, soit limités aux données sociales. Enfin, certains observatoires de grande qualité ne disposent pas de données exhaustives et en particulier celles relatives aux TPE qui constituent pourtant notre tissu économique régional. Alors, oui, nous pouvons l'affirmer avec une certaine satisfaction, Ecoexpert Paca est un outil unique, mais nous ne parlerons bien sûr pas de concurrence ! Notre baromètre doit servir la région, l'économie de la région, les emplois et la croissance dans la région, en étant partagé !

Ces données sont primordiales pour les acteurs de la vie économique. Comment peuvent-ils s'en servir ?

Nous sommes en mesure de produire des résultats tous les trimestres. Une analyse plus complète sera proposée tous les ans en début de quatrième trimestre. Bien entendu, les experts-comptables de la région recevront automatiquement les analyses trimestrielles et pourront ainsi jouer pleinement leur rôle de conseil mais également de vigie auprès de leurs clients. Mais Ecoexpert Paca pourra être utilisé tant par des chambres consulaires en complément des statistiques qu'elles peuvent elles-mêmes produire, que par des élus de collectivités territoriales en réflexion sur tel ou tel projet de développement. Les acteurs économiques devront s'approprier cet outil d'aide à la décision et la Profession Comptable est à sa juste place en produisant ces données et analyses. N'oublions pas les leaders d'opinion, la presse également qui régulièrement produit des dossiers économiques sur des zones géographiques ou sur des secteurs d'activité ! Bref, nous ne mesurons peut-être pas encore le potentiel de ce baromètre.


Au cours du 69ème congrès de l'Ordre, Emmanuel Macron vous a enjoint à lui faire remonter les idées concrètes et pratiques que vous, experts-comptables, pourriez avoir. Est-il destinataire des résultats de ce baromètre ?
Effectivement, la Profession s'était engagée lors du 69ème Congrès en 2014 à être force de proposition et a créé la plateforme EURECA qui a permis de présenter à Emmanuel Macron le 29 juin dernier des propositions concrètes qui ont retenu son attention. Le 15 septembre dernier, à l'occasion des 70 ans de la Profession, Michel Sapin a rappelé que les experts-comptables étaient "des observateurs de terrain, parfois des lanceurs d'alerte, sur la situation de l'économie française. Informés en permanence sur la santé objective des entreprises, mais aussi sur le ressenti, plus subjectif mais tout aussi important, des chefs d'entreprise et des directeurs financiers... à ce titre des interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics pour la conception, la préparation et la mise en œuvre de la plupart des mesures économiques et financières". Quant à Statexpert dont les premiers lui ont été présentés, Michel Sapin le décrit comme "l'outil d'analyse ... permettant de mesurer en temps réel l'impact des politiques publiques sur les TPE-PME, [qui] marque un nouveau saut qualitatif dans ce rôle de sentinelle économique", concluant ainsi : "... les experts-comptables sont aussi un relais indispensable de la politique économique et des impulsions données par le Gouvernement au service de la croissance et de l'emploi". Nul doute donc que les ministres de Manuel Vals, qui s'est lui-même adressé à plus de 6 000 congressistes le 1er octobre dernier à Paris, suivront de très près la production des données Statexperts. Mais, restons sur nos préoccupations régionales ! Oui, nous devons également partager ces données avec les services de l'État et des contacts seront pris très vite avec la Préfecture de Région.

Au final, que dit ce baromètre sur la conjoncture de la région ?

Rendez-vous ce lundi à 17h au Palais de la Bourse ! Nicolas Bouzou, avec qui nous collaborons pour l'élaboration du Baromètre, nous fera l'immense plaisir de venir dévoiler ces premiers résultats complets. Nous avions déjà commenté quelques tendances lors de notre Congrès régional à Juan les Pins le 1er juillet dernier, avec la publication des premières données Statexperts, données mensuelles de janvier à mai et données du 1er trimestre 2015. Ce lundi, ce sont les données complètes de 2014, les données mensuelles jusqu'à août 2015 et les données des deux premiers trimestres 2015 qui seront analysées, décryptées, commentées. De quoi alimenter le débat en ce début de confrontation électorale pour le développement et l'avenir de la région Paca.

Propos recueillis par Laurence BOTTERO

Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :