Molly Bracken se lance aux Etats-Unis

 |   |  462  mots
Le succès de la marque de prêt-à-porter, créée en 2008, ne se dément pas en 2015. Après l'ouverture de deux boutiques en Italie, la marque implantée dans le Var lance sa première collection homme et ouvre un bureau à Los Angeles.

C'est la petite robe en dentelle à prix abordable de la collection été 2010 qui a marqué le début du succès de la marque. Créée en 2008 par Julian et Catherine Sidonio, Molly Bracken - du nom de la grand-mère irlandaise de Julian Sidonio - s'inspire de la mode irlandaise des années 20, dont elle revisite le style dans des coupes modernes et conquiert le créneau de "la femme romantique et féminine". Si les fondateurs restent discrets sur le chiffre d'affaires, Julian Sidonio tient à préciser qu'il progresse chaque année. Il en donne pour preuve le beau développement à l'international que connaît l'entreprise depuis 5 ans.

4 show-rooms et 10 agents commerciaux aux USA

Distribuée dans 2800 points de vente dans le monde, la marque varoise est particulièrement bien implantée en Europe, l'Italie représentant son premier marché à l'export. "Les Italiens sont consommateurs de mode et nos modèles originaux et rafraîchissant plaisent", précise Julian Sidonio, qui privilégie la distribution de Molly Bracken dans un environnement de marques. Déjà présente au travers de show-rooms, la PME varoise a ouvert son premier magasin en propre à Florence en mars 2015 suivi de Naples en mai. Mais le vrai grand saut est en cours de préparation avec l'ouverture imminente de bureaux à Los Angeles pour attaquer le marché américain. Des show-rooms ont déjà été ouverts à Chicago, Houston, Miami et New-York - "quelques centaines de milliers d'euros d'investissement", précise Julian Sidonio - et la nouvelle collection, présentée à la presse en avril dernier, a été très bien accueillie. Dix agents commerciaux ont été recrutés pour couvrir le territoire. "Le marché américain est très important pour nous et pourrait ajouter quelques zéros à notre chiffre d'affaires", souligne Julian Sidonio, toujours discret lorsqu'il s'agit de parler chiffres.

L'homme romantique revisité

Créatrice d'une collection très complète de 750 pièces pour la femme, enrichie d'une collection pour enfants, Mini-Molly, lancée en 2011, Catherine Sidonio franchit un nouveau cap en 2015 avec le lancement de sa première collection automne/hiver pour homme. Constituée de 70 pièces, elle se donne pour ambition de revisiter l'univers romantique avec une forte empreinte anglaise intégrant carreaux et foulards. Comme pour toutes les collections, la matière première est achetée en Corée puis expédiée en Chine pour être coupée et cousue. Une douzaine de personnes assure le contrôle qualité avant expédition. Molly Bracken, implantée à Six-Fours-les-Plages, emploie 40 personnes en France. À l'étroit dans ses 6000 m² de locaux répartis sur trois sites, elle recherche 15 000 m² de locaux, si possible dans les environs, pour s'y installer dans les deux années à venir.

Charlotte HENRY
Crédit photo : Molly Bracken

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :