Naturex absorbe une entreprise de 42 M $

 |   |  645  mots
Le fabricant d'ingrédients et extraits naturels pour les industriels des secteurs agro-alimentaire, pharmaceutique et cosmétique, double la taille de son activité Food et Beverage aux États-Unis avec l?acquisition de Vegetable Juices Inc.


Nouvelle démonstration de son appétence pour les activités évoluant dans son périmètre. Le leader mondial des ingrédients naturels de spécialité d'origine végétale, vient d'acquérir la totalité du capital de la société américaine basée à Chicago Vegetable Juices Inc., spécialisée dans la production et la commercialisation d'ingrédients naturels à base de légumes et particulièrement profitable. Un segment particulièrement porteur et atomisé sur lequel l'entreprise basée à Avignon "avait besoin de compléter son savoir-faire", explique Thierry Lambert, qui a pris la présidence après le décès prématuré de son fondateur Jacques Dikansky en septembre 2012.

Acquisitions boulimiques
La société vauclusienne créée en 1992 mène depuis une dizaine d'années une politique d'acquisitions à pas cadencés pour enrichir son offre, gagner en capacité de production, prendre ou consolider ses positions mondiales auprès des industriels des secteurs agro-alimentaire (qui représente encore autour de 60 % de son CA), cosmétique, nutraceutique et pharmaceutique, ce dernier concentrant ces derniers temps la majeure partie de ses investissements. Cette acquisition est à la fois significative pour la Française car Chicago Vegetable Juices représente 10 % de son CA (42 M$ en 2013), et structurante puisqu'elle lui permet de doubler sa taille sur le marché américain, où elle réalisait jusqu'à présent 50 M$.

Nouvel appel aux actionnaires

Pour financer cette acquisition, Naturex va solliciter ses actionnaires début juin par le biais d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) autour de 65 M€, permettant d'anticiper en outre sur d'autres "emplettes" dans les prochains mois. Cotée en bourse depuis 1996, l'entreprise a deux actionnaires de référence depuis le désengagement de la famille Dikansky : les français Martel d'une part, via leur holding Caravelle qui détient 15,15% du capital ; les belges Lippens d'autre part, dont la société de portefeuille Finasucre possède 21,38 % de Naturex*. C'est donc un retour aux acquisitions financées par un appel au marché. La spécialiste, qui a réalisé une petite quinzaine d'acquisitions cette dernière décennie, n'avait plus fait appel au marché depuis trois ans.

Résultats pas sanctionnés par les marchés
Les marchés ont par ailleurs salué ses résultats trimestriels (plusieurs séances de hausse du cours de l'action) pourtant en retrait mais conformes aux anticipations : la baisse du chiffre d'affaires de 4,3 %, à 79,6 M€ (83,2 M€ au 1er T 2013) ainsi que du bénéfice opérationnel, en repli de 13,2% à 8,7 M€. Pour Thierry Lambert, l'entreprise est notamment pénalisée par l'orientation défavorable des devises dans les pays émergents où elle est bien implantée. À devises constantes, les ventes sont en baisse de 2,1 %. Le résultat net part du groupe ressort à 5,1 M€ contre 6,7 M€ au 1er trimestre 2013. Le groupe, qui est passé en dix ans 15 à 300 M€, fais les frais de sa croissance rapide. Pour renforcer sa structure managériale et former ses cadres, il a dû mobiliser 4 M€ en 2013 et mobilisera encore 5 M€ en 2014. Depuis 18 mois, il a en outre lancé "un programme d'optimisation de son organisation et de ses coûts", qui devrait se solder "par une amélioration de ses marges dès cette année". L'entreprise a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 320, 8 M€ pour un résultat net de 16, 8 M€, emploie plus de 1 000 personnes à travers 15 sites industriels en Europe, au Maroc, aux États-Unis, au Brésil, en Australie et en Inde.


A.D
* Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) a souscrit en janvier 2013 12 M€ à l'émission d'obligations convertibles de 18 M€ de Naturex, entrant à hauteur de 2 % au capital de l'entreprise.

©Naturex

Lire aussi

En 2010, Naturex fait encore mieux

Naturex prévoit une nouvelle croissance à deux chiffres pour 2011

Naturex change de capital, pas de capitaine

Nouvelle opération de croissance externe pour Naturex

Naturex a investi 12 M€ pour doubler sa surface

Le FSI mise sur Naturex



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :