Nice-Matin : La vente repoussée

 |   |  160  mots
Alors que le closing de l'opération était fixée à ce 26 février, Jean Icart et le fonds d'investissement suisse GXP Capital, ont annoncé qu'un "problème technique" empêchait la reprise du quotidien de se conclure comme prévu.

Le problème serait lié, selon le duo de repreneurs, au protocole bancaire qui rendrait le transfert depuis la Suisse des 20 M€ annoncés plus long qu'envisagé. La nouvelle n'est pas de nature à rassurer les salariés du journal qui voient ressurgir de vieilles angoisses.

 Le comité d'entreprise a donc chargé l'expert-comptable de relayer leurs questions techniques et a sollicité la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) afin de connaître le détail des problèmes techniques invoqués. Rappelons que la reprise de Nice-Matin par le fonds d'investissement suisse GXP Capital et l'homme politique Jean-Auguste Icart, annoncé début février, avait permis d'échapper au redressement judiciaire. Les inquiétudes ressurgissent : GXP Capital, qui doit abonder à hauteur de 20 M€, se rétractera-t-il ? Les salariés craignent aussi que le closing de l'opération ne connaisse un autre contre-temps. Et que les choses s'éternisent...

Laurence Bottero

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :