Onet Technologies poursuit son maillage à l ? international

 |   |  500  mots
Après la Bulgarie, la Roumanie et le Royaume-Uni, la branche du groupe Onet spécialisée dans l'ingénierie nucléaire, s?implante en Slovaquie.

Pour anticiper sur les évolutions importantes à venir dans l'industrie nucléaire et figurer parmi les acteurs incontournables du marché, la filiale du groupe Onet, spécialisée dans la maintenance et le démantèlement des réacteurs nucléaires, tisse progressivement son réseau à l'international. « Depuis 2008, nous avons défini une véritable stratégie de développement international après avoir conforté notre position de leader en France », commente Dominique Mouillot qui préside, depuis 1996, Onet Technologies (200 M€ de chiffre d'affaires en 2009, 2200 personnes).
« Nous avons renforcé notre positionnement en France notamment grâce à notre partenariat avec le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries pour la qualification et la fourniture de gros composants de réacteurs de puissance. Grâce à cette coopération, nous bénéficions du label "constructeur" nucléaire, sans lequel nous ne pourrions pas répondre à de très gros appels d'offres ». A l'international, l'entreprise entend se positionner sur les deux pans de son activité. « De nombreux pays nucléarisés vont allonger la durée de vie de leurs réacteurs et réaliser un certain nombre d'opérations de maintenance préventives. Parallèlement, d'autres pays vont devoir démanteler une partie de leurs parcs. Nous avons commencé par l'Europe de l'Est car il va y avoir dans les 10 ans à venir une importante opération de démantèlement, qui bénéficiera de surcroît de financements européens, ce qui nous préserve des aléas ». Sur la forme de son implantation, pas de règles absolues : l'entreprise s'est installée seule en Roumanie, par croissance externe en Bulgarie et au Royaume-Uni et est en train de finaliser son partenariat en Slovaquie. « Parmi les autres pays intéressants et en vue d'une implantation fin 2011, nous étudions les Etats-Unis. Nous sommes notamment en phase d'analyse et de prospection d'une société de taille importante ». Onet Technologies, qui réalise tout en auto-financement, s'est fixée un budget d'investissement de 80 M€ pour les 5 ans à venir et ainsi, porter son chiffre d'affaires à l'export de 10% (actuellement) à 40%. Pour préparer cette échéance, elle rencontre dès à présent des partenaires indiens et est, plus globalement, en veille stratégique sur l'Asie du Sud-Est. « La Chine, où nous venons d'emporter un contrat de 700 000 euros, et la Corée, sont des cibles incontournables mais pour un horizon plus lointain». Onet Technologies, qui se heurte aux mastodontes que sont Areva, Suez, General Electric, Vinci.... se positionne aujourd'hui sur des appels d'offres internationaux d'une valeur de 25ME. « Il y aura dans les années à venir très probablement des contrats de l'ordre de 100 ME, notamment aux Etats-Unis ». En attendant, l'entreprise française continue de tirer profit du marché hexagonal, non négligeable avec une croissance de 10% entre 2008 et 2009 et de 6% en 2010, sachant qu'il « y a un marché important qui s'y profile dans le cadre du prolongement de vie des réacteurs ».

A.D

Photo : L'Europe de l'Est, les Etats-Unis et l'Asie du Sud-Est représentent des cibles prioritaires pour Onet technologies.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :