Paca : 154 550 projets de recrutements en 2013

 |   |  501  mots
L'enquête annuelle menée par Pôle Emploi sur les besoins en main d'?uvre dans le secteur privé et une partie du secteur public dévoile des intentions d'embauche supérieures de 3 % à celles estimées l'an dernier. En tête des métiers recherchés : l'hôtellerie-restauration, les services aux particuliers, l'agriculture, les services aux entreprises et la vente-commerce.

Réalisée par le biais d'un questionnaire envoyé à 1 141 300 établissements régionaux à la fois privés ou publics (c'est-à-dire collectivités locales et territoriales, établissements publics administratifs et officiers publics ou ministériels), l'enquête diligentée chaque année par Pôle Emploi sur les besoins en main d'œuvre fait état de 154 550 recrutements envisagés en 2013 dans la région et ses 17 bassins d'emploi. Soit des intentions supérieures de 4 900 projets par rapport à 2012.

Trois bassins d'emploi se détachent : Nice avec 19 200 embauches prévues, suivi de Marseille (18 600) et Toulon (16 600). Si les métiers les plus recherchés sont majoritairement ceux de l'hôtellerie-restauration et des services aux particuliers, c'est pourtant ceux de l'aide à domicile et de l'aide ménagère, de la sécurité et de la surveillance, de l'ingénierie et de la responsabilité informatique qui cumulent difficultés de recrutement et saisonnalité moindre. Et donc entre 1 et 2 % des intentions d'embauche. Au total 69 % des projets de recrutement viennent des établissements de services, 12 % de l'agriculture et 12 % du commerce.

Et ce sont majoritairement les TPE de 0 à 4 salariés qui ont prévu de gonfler leurs effectifs alors que les établissements de 100 salariés et plus ne sont que 16 %. 47 % des recrutements

sont prévus dans les métiers de la vente, du tourisme et des services. Puis dans l'agriculture, la manutention, les fonctions sociales et médico-sociales.

Dans les Bouches-du-Rhône, 50 370 intentions d'embauche ont été recensées soit 1 000 de moins que l'an dernier mais le département demeure tout de même sur la première marche du podium en matière de recrutements envisagés. Il doit cependant faire face à des difficultés estimées pour 46 % des projets. Le personnel saisonnier devrait quant à lui absorber 28 % des recrutements alors que 2 820 d'entre eux concernent les agents d'entretien de locaux.

Dans les Alpes-Maritimes comme dans le Var, les intentions d'embauches (respectivement 32 650 et 32 210) sont en hausse de 7 %. Dans ces deux départements, les métiers les plus recherchés sont les serveurs de cafés, de restaurants, les commis et les aides, les apprentis et les employés polyvalents de cuisine.

En revanche, les difficultés de recrutement touchent les aides à domicile et les aides ménagères avec 2 à 3 % des intentions d'embauche, les infirmiers et cadres infirmiers représentant seulement 1 % des projets. Comme le souligne l'enquête régionale, ce sont majoritairement les TPE qui prévoient d'embaucher.

Du côté des territoires montagneux, les Alpes-de-Haute-Provence se distinguent par une hausse des intentions d'embauche de 13 % par rapport à 2012 avec 6 835 projets d'embauche. Les besoins se font cruellement sentir dans les métiers d'agents d'entretien de locaux, d'aides soignants et de personnel infirmier. Son voisin, le département des Hautes-Alpes affiche des projets de 8 370 embauches, les métiers les plus recherchés étant ceux de l'hôtellerie-restauration, des services aux particuliers, de l'agriculture et de la vente-commerce. En revanche, les manques se font sentir dans les secteurs du médical (infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices) et du second œuvre du BTP.

Laurence BOTTERO

© Joël Assueid


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :