Passation de pouvoir au sein des industries hôtelières monégasques

 |   |  255  mots
Jean-Claude Messant, directeur général de l?Hôtel Métropole Monte-Carlo, vient d?être nommé vice-président de l?association des industries hôtelières monégasques (AIHM), en remplacement de Loïc Brasseur.

.

Il s'était fixé deux objectifs en début de carrière : diriger un palace et -indispensable corollaire - parler anglais couramment. À 49 ans, Jean-Claude Messant, en poste à l'Hôtel Métropole depuis février 2010, s'en est tenu à sa feuille de route. En sortant de l'école hôtelière, l'homme prit ses fonctions en tant que maître d'hôtel de Raymond Barre, alors Premier ministre, avant de partir pour la Grande-Bretagne, où il occupa des postes dans une succession d'établissements prestigieux comme l'Hôtel Porchester ou le Ritz.

Il obtint finalement son premier poste de directeur général au Saint-James Club de Londres, après une parenthèse dans la restauration et le lancement de plusieurs restaurants à Paris, dont le Maxim's, en collaboration avec le couturier Pierre Cardin. Aujourd'hui à la tête de l'Hôtel Métropole Monte-Carlo, dont il avait déjà orchestré le plan de rénovation en 2004, Jean-Claude Messant accepte d'endosser une casquette supplémentaire.

Élu vice-président de l'association des industries hôtelières monégasques lors de l'assemblée générale ordinaire du 10 avril dernier, il aura pour mission, sous la présidence d'Alberte Escande, de fédérer les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration monégasques et d'assurer la représentation collective dans les organismes et les instances socio-économiques de la Principauté.


P.H

Photo : Jean-Claude Messant, directeur général de l'Hôtel Métropole Monte-Carlo et nouveau vice-président de l'association des industries hôtelières monégasques (© M.Jolibois)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :