Pays de Lérins : le Cannet ne dit pas (encore) oui

 |   |  510  mots
À peine sa naissance annoncée dans un bel ensemble par les Maires de Cannes, Mougins, Mandelieu et Théoule, la nouvelle communauté d'agglomération du bassin cannois, baptisée Pays de Lérins ne fait pas l'unanimité. En effet, le Cannet, qui doit constituer le 5ème membre de ce rapprochement, préfère s'en remettre à l'avis du préfet.

Voilà une annonce qui a quelque peu jeté un froid après l'enthousiasme du début de semaine. Alors que les Premiers Magistrats de Cannes, Mougins, Mandelieu et Théoule annonçaient au cours d'une conférence de presse commune, la naissance de la communauté d'agglomération des Pays de Lérins (chaque conseil municipal ayant pris une délibération en ce sens), l'absence - fort remarquée - ce jour-là de Michèle Tabarot, Maire du Cannet, puis l'annonce de sa volonté d'attendre l'avis du Préfet, avant d'emboîter le pas à ses petits camarades, cristallise les tensions.

Surtout que l'intercommunalité du bassin cannois est un sujet lancinant. Un sujet de discorde (politique malgré les dénis ici et là) depuis près de dix ans... et cela ne semble pas près de s'arrêter. Car derrière ce couac, il est bien question de rivalités politiques. Et tout cela a même à voir avec les élections à... l'UMP. Car Michèle Tabarot a choisi le camp de Jean-François Copé, dont elle est très proche, ce qui n'est pas le cas de ces homologues. Certes, les tensions avec le Maire de Cannes, Bernard Brochand, ne datent pas d'hier. Mais chacun des quatre Maires assuraient comme un seul homme vouloir enterrer la hache de guerre au nom de l'intérêt général, arguant de la nécessaire mutualisation et réduction des coûts et de la volonté d'offrir un meilleur service public.

"Nous partageons de nombreux intérêts communs et complémentaires, et nous avons la possibilité de partir ensemble d'une feuille blanche et de créer une communauté pertinente et rationnelle" expliquaient les quatre Mousquetaires azuréens. La prudence du Cannet étonne donc. La balle est aujourd'hui dans le camp du Préfet. La Commission Départementale de Coopération Intercommunale doit se réunir le 10 décembre prochain. Autant dire que ce sera là une journée particulière puisque le représentant de l'État fera sans doute part de son avis et définira ensuite un Schéma intercommunal de coopération.

Les communes auront alors trois mois pour se prononcer. Pays de Lérins pourrait - enfin - voir le jour au 1er janvier 2014. Ce serait alors une nouvelle agglomération forte de 158 000 habitants et dotée d'un budget de 35 à 40 M€. D'autant que Le Cannet ne peut rester isolée, coincée entre la communauté d'agglomération grassoise Pôle Azur Provence (Capap) au nord et la communauté d'agglomération Antibes Sophia Antipolis (Casa) à l'est. Elle se serait volontiers rapprochée de cette dernière, mais la Casa ne le souhaite pas. Ne lui resterait que Mougins, qui fait partie de Pays de Lérins... Ce nouveau Club des Cinq azuréen a donc de fortes probabilités de se constituer... à marche forcée ou pas.

L.B


Photo : Pays de Lérins tire son nom des îles cannoises dont l'Abbaye rayonnait jadis sur tout le périmètre couvert aujourd'hui par la nouvelle communauté d'agglomération

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :