Pour accompagner son développement, Wooxo recrute 20 personnes

 |   |  582  mots
La jeune entreprise innovante, qui a amorcé son développement en Europe en 2013, s?est fixée pour objectif de réaliser 20 % de son CA à l?international en 2015. Pour accompagner sa dynamique, elle lance une campagne de recrutement d?une vingtaine de personnes. La seconde de l?année.

Selon une étude de la société internationale de protection et gestion de vos systèmes d'informations Symantec, réalisée auprès de 1 840 dirigeants de PME dans le monde (SMB Disaster Preparedness, 2011), le coût moyen d'une interruption de service pour une PME est de plus de 2 000 euros par jour, et celui d'une panne informatique, de 23 000 euros par jour. Or, une entreprise sur deux n'a pas de plan en cas d'incident informatique. L'étude révèle en outre que les données dont dépendent la plupart des PME ne sont tout simplement pas protégées. 41 % des PME sauvegardent 60 % de leurs données, et seulement 28 % le font une fois par jour.

Une solution garantie contre les risques majeurs
Un constat que Luc d'Urso avait réalisé en amont lorsqu'il crée, en 2010 à La Ciotat, Wooxo afin de proposer des solutions de sauvegarde spécifiquement adaptées aux PME et TPE. La solution prend la forme d'une boîte ultra sécurisée "ignifuge, étanche, anti-choc, anti-vol", qui s'installe sur le réseau local du client et permet une sauvegarde totale et automatisée face à des risques majeurs tels que les incendies, les inondations ou tout simplement les vols. D'une capacité de stockage jusqu'à plusieurs téraoctets utiles, la box prend en charge tous les serveurs, postes fixes et nomades ainsi que les périphériques installés sur le réseau. Indépendant du réseau Internet, l'accès aux données est immédiat. La restauration des données et du système s'effectue de manière autonome, 24h/24 et 7j/7 et sans limite de volume.


Un business model sous forme d'abonnements
L'entreprise propose sa solution sous forme d'abonnement mensuel à partir de 150 euros par mois selon la volumétrie à gérer. Pour distribuer ses box, Luc d'Urso, connu pour avoir cofondé et dirigé Futur Télécom, revendue à SFR en 2005, a opté pour le réseau des revendeurs bureautiques, informatiques et télécoms (parc de 500 distributeurs en Europe). Après s'être implantée en France, la société ciotadenne a mis le cap à l'international en 2013, où elle est notamment représentée au Maghreb, au Benelux et en Pologne et vise pour début 2015, l'Italie, l'Allemagne et le Danemark. Pour accompagner son développement international, elle a levé en novembre dernier 2,75 M€ auprès du fonds d'investissement Naxicap Partner, qui a racheté les parts de Viveris Management (entre 2011 et 2012, l'entreprise a levé 710 000 euros auprès du fonds Viveris Management).

20 recrutements en cours
Pour soutenir sa dynamique, l'éditeur lance la seconde campagne de recrutement de l'année, qui portera ses effectifs à 40 en début d'année prochaine. Sur l'année, 27 recrutements auront été réalisés. Une vingtaine de postes sont ouverts : des responsables régionaux de vente indirecte, des consultants avant-vente, des chefs produits, un responsable marketing et une infographiste (voir site Internet de l'entreprise). Ces recrutements interviennent alors que l'entreprise est en train de mettre sur le marché un logiciel de nouvelle génération, revendiquée comme étant la seule solution à "intégrer au périmètre de sauvegarde les postes distants et Itinérants (ordinateurs portables, smartphones et tablettes)."

Woxoo, membre du pôle mondial SCS et labellisée jeune entreprise innovante en 2011, emploie aujourd'hui 30 salariés et a réalisé 4,2 M€ de CA en 2013.


A.D

Photo : Après avoir créé des entreprises dans la fabrication d'articles de sport, Luc d'Urso a cofondé et dirigé Futur Telecom avant de créer Wooxo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :