Pour le CRT Côte d'Azur, le compte n'est pas bon

 |   |  250  mots
Le Conseil régional grignote la subvention allouée au Comité régional du tourisme niçois de 150 K?. Un manque à gagner qui met la structure niçoise "en difficulté financière" selon son président Alain Gumiel.

La hache de guerre entre le Comité régional du tourisme niçois et la Région ne semble pas prête d'être enterrée. En juin dernier, le CRT Côte d'Azur exprimait sa crainte de voir la subvention allouée par la Région - soit 900 K€ - être amputée de quelques milliers d'euros. Il semble que son inquiétude soit fondée. Alors qu'une première partie - 450 K€ - a déjà été versée, le montant de la seconde partie ne s'élève pas aux 450 K€ restant attendus, mais à 300 K€.

"Ce manque de 150 000 euros, confirmé par la délibération prise en commission permanente du Conseil régional le 27 septembre dernier rend la gestion du CRT très délicate", explique son président Alain Gumiel qui apprécie très peu le fait que "la Région nous fasse part toujours plus tardivement du montant de sa subvention annuelle, risquant ainsi de nuire à une administration saine de notre association". Et le président niçois de s'interroger : "Comment considérer comme acquis les nouveaux engagements du Conseil Régional pour 2013, 2014 et 2015 alors même que ceux pour 2012, tenus oralement par l'exécutif, n'ont pas été respectés ?".

Voilà qui ne rassure pas du côté du Comité niçois, soucieux qu'une fusion avec le CRT régional - préconisée par le schéma régional de développement touristique - ne le fasse définitivement disparaître.

L.B

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :