Pour sa première implantation dans le sud, la société Zeïn a choisi Marseille

 |   |  286  mots
La société, dont le siège est installé à Villeneuve d?Ascq (près de Lille), ambitionne d?ouvrir une soixantaine de hammams dans les 10 ans, dont une partie en franchises.


Marseille est le premier établissement du Sud mais le 7ème en France depuis la création de cette chaîne, dont le concept s'inspire des rituels des hammams orientaux. « L'idée est née à la fois d'un constat - les hammams sont aujourd'hui de petites structures et la propriété de la communauté maghrébine - et d'une expertise dans la duplication de concept », explique le fondateur, Kader Chaa, qui s'est fait les armes chez Burger King, Pizza Hut, GrandOptical, Pimkie et chez Pepsi.
Les « Zeïn Oriental Spa » se distinguent surtout par le cahier des charges. « Nous recherchons, pour chacune de nos implantations de 700 m2, des lieux chargés d'histoire. Ainsi d'une filature du 19ème siècle à Lille, de la biscuiterie Lu à Nantes ou d'un dépôt royal à Bruxelles... ». A Marseille, la société a choisi les anciens arsenaux royaux sous Louis XIV. Pour rénover ces salles voûtées, au fond d'une galerie ouvrant sur le vieux port, l'entreprise a investi 2 M€.
Ces réhabilitations, qui alourdissent la facture globale de 20 à 30%, sont pour l'instant financées par l'entreprise mais elle envisage de s'ouvrir prochainement à du capital développement pour doper le développement. Reims doit ouvrir ces jours-ci et Lyon et Paris (en franchise) en 2011. Barcelone, Milan et Londres seront les premières villes étrangères à accueillir le concept. Proposant des tarifs de 20 à 250 € avec un panier moyen autour de 60/70 €, la rentabilité dépendra donc du volume. Avec une clientèle à 90% européenne, l'homme d'affaires dit ne pas avoir véritablement de concurrence. La société terminera son exercice à 4,5 M€ en 2010 contre 3 millions en 2009.


Légende Photo : La société Zeïn veut créer le premier réseau de hammams en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :