Pourquoi Qwant a levé 25 M€ ?

 |   |  323  mots
La start-up française dont la R&D est basée à Nice a levé 25 M auprès de la BEI. Un financement qui va permettre au moteur de recherche d'asseoir le financement son développement en France et en Europe.

Sa différenciation ? Ne pas tracer les utilisateurs et afficher des résultats neutres en prenant en compte les sites webs, les sites marchands et les réseaux sociaux. Une sorte d'anti-Google qui n'a pas laissé indifférente la Banque Européenne d'Investissement, laquelle a annoncé le 27 octobre dernier, apporter un financement de 25 M€ à la start-up française dont la R&D est basée à Nice. Pas davantage indifférent a été le groupe d'édition Axel Springer, qui en juin 2014, entrait au capital à hauteur de 20 %.

25+25 = 50

Lancé en 2013, Qwant a pour ambition de dérouler un plan de développement bien tracé. "Cette opération établit le rôle de Qwant dans le panorama numérique européen", analyse son président Jean-Manuel Rozan. Et une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, une augmentation de capital à hauteur de 25 autres millions d'euros sera réalisée dans les 2 à 3 mois qui viennent. "L'histoire des moteurs de recherche s'appuie toujours sur le même tryptique : la technologie permet d'offrir une réponse pertinente, réponse avec laquelle on fait de l'audience, ce qui amène la monétisation", explique Jean-Manuel Rozan. L'objectif est "de commencer par indexer le web français avant le web allemand, italien, espagnol, autrichien... Cela prend du temps, de l'argent, des ingénieurs, des serveurs, de la bande passante", précise le dirigeant français. Qwant emploie 60 personnes dans le monde dont 40 sont basées à Nice. Son audience est aujourd'hui réalisée à 50 % en France, 25 % en Allemagne et 25 % dans le reste du monde.

Copier n'est pas jouer

La comparaison avec le moteur de recherche américain ne se joue pas que sur le web mais peut-être aussi sur le terrain juridique, Qwant ayant trouvé sacrément ressemblant avec le sien, le nouveau logo de Google lancé en septembre. Contrefaçon ou pas ? Les échanges entre les deux moteurs de recherche sont en cours.

Laurence BOTTERO
Crédit photo : DR - Qwant

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :