Quatre bailleurs sociaux s'associent pour construire mieux et moins cher

 |   |  342  mots
L?union fait la force. C?est dans cet esprit que 4 bailleurs sociaux, implantés en Languedoc-Roussillon, PACA, Rhône-Alpes et Auvergne, viennent de créer le dispositif ALIS. Cette alliance qui s?appuie sur un processus optimisant les coûts, devrait générer la production de 600 logements.

Face au constat d'un manque crucial de logements, et notamment de logements sociaux sur les territoires, quatre bailleurs sociaux du grand sud de la France viennent de créer un dispositif innovant, baptisé ALIS, dont l'objectif est d'optimiser le coût des logements tout en produisant des logements de qualité dans des délais raccourcis. Alliade Habitat, le Groupe Logirem, ICF Habitat Sud-Est Méditerranée et le Groupe SNI, implantés en Languedoc-Roussillon, PACA, Rhône-Alpes et Auvergne, s'associe dans une nouvelle démarche de production de logements fondée sur un processus de conception "optimisant les coûts et les délais tout en garantissant la qualité de la construction et un niveau de performance énergétique élevé".


Produire plus à prix abordables


"Les bailleurs sociaux, en partenariat avec les collectivités locales, doivent porter un objectif ambitieux : produire davantage de logements, à des prix abordables, avec une rapidité d'exécution et à des niveaux de qualité exemplaire, dans un contexte foncier et financier particulièrement contraint, indiquent-ils dans un communiqué commun. La recherche de solutions innovantes et efficientes est donc devenue un impératif". Les bailleurs se sont associés pour obtenir des constructeurs, après mise en concurrence par appel d'offres, des conditions financières et techniques compétitives, le groupement de commandes permettant de mutualiser les moyens tout en garantissant un certain volume d'activité à l'entreprise retenue.


Opérationnel dès 2015


Les bailleurs sociaux, signataires d'un premier accord-cadre d'une durée de quatre ans, s'engagent sur la production de 600 logements minimum, sur une baisse de 15 à 20 % des coûts, pour des bâtiments certifiés Habitat et Environnement. L'appel d'offres a retenu GFC Construction (entreprise générale du bâtiment dont le siège est à Lyon), OASIIS (bureau d'études techniques dont le siège est à Aubagne) et l'atelier Thierry Roche (architecte lyonnais). L'accord sera activé par les bailleurs sociaux "au fur et à mesure de leurs besoins et des opportunités foncières". Les premières opérations devraient être lancées en 2015.


Objectif-languedoc-roussillon.fr
Crédit photo : ON/Remi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :