Reactis Group affine sa stratégie

 |   |  336  mots
La société basée à Aix-en-Provence ? qui a séduit le fonds d'investissement Tertium en juin dernier ? compte enrichir ses logiciels de gestion de maintenance d'aéronefs, faire de la croissance externe et se renforcer à l'international.

À l'instar de son P-d.g, Reactis Group est discrète. Mais le succès de la société née en 2001 à Aix-en-Provence n'en n'est pas moins bien assis. Et l'arrivée au capital du fonds d'investissement Tertium pour un montant de 2,5 M€ en juin dernier ne fait que conforter tout le potentiel de développement qu'elle présente.

Prime au premier

De fait, Jean-Marc Roquelaure a des projets. Et non des moindres. Le fondateur et dirigeant de Reactis Group parie fortement sur son activité d'édition de logiciels pour grandir. "Nous adressons les petites compagnies aériennes, celles qui possèdent jusqu'à une centaine d'appareils, et qui doivent respecter des contraintes de navigabilité. Nos logiciels permettent une traçabilité totale de tous les éléments de la chaîne. Auparavant, les opérations se faisaient sur papier ou sur tableur Excel", explique-t-il. Précurseur, Reactis Group est aujourd'hui le leader et fait face à une concurrence fortement atomisée, avec des acteurs - 300 environ - de petite taille. "Nous sommes sur un marché de premier équipement, c'est la prime à celui qui arrive en premier car lorsqu'un logiciel est vendu, il l'est pour dix ans".

Asseoir le leadership

Être le leader c'est bien, mais le rester c'est évidemment mieux. Pour cela Jean-Marc Roquelaure prévoit d'intensifier la R&D en intégrant à ses logiciels de nouvelles fonctionnalités qui devraient permettre à Reactis Group de maintenir sa pôle position. Cela signifie aussi envisager des opérations de croissance externe, et pour cela, le dirigeant accepte juste de dire que le regard se porte déjà vers des entreprises françaises et allemandes. Et puis, il y a bien sûr l'internationalisation. Actuellement présent en France (outre à Aix-en-Provence, à Paris et Toulouse) en Allemagne (à Frankfort et Munich) et au Canada, Reactis Group veut se renforcer en Europe et lorgne vers l'Asie. Au total, l'entreprise aixoise emploie 170 personnes et à réalisé en 2014, un chiffre d'affaires de 16,5 M€ qui devrait grimper pour l'actuel exercice à 20 M€.

Laurence BOTTERO
Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :