Sécurité numérique : le français Gemalto rachète l'américain SafeNet

 |   |  379  mots
Le spécialiste français de la sécurité numérique annonce l'acquisition de SafeNet, le leader mondial de la protection des données et des logiciels. Gemalto espère que le rachat de la société américaine pour 666 M? boostera ses activités opérationnelles.

Gemalto annonce l'acquisition de SafeNet, le leader mondial de la protection des données et des logiciels. Le spécialiste français de la protection des données espère que le rachat de la société américaine pour 666 M€ boostera ses activités opérationnelles.

Avec cette acquisition, le spécialiste français des cartes à puce et de la sécurité numérique, né de la fusion de GemPlus et Axalto en 2006, nourrit de grandes ambitions. Gemalto a annoncé le 8 août avoir racheté la société américaine SafeNet, spécialiste de la protection des données pour 890 M$ (666 M€). Détenue par le fonds d'investissement Vector Capital, la société américiaine (Maryland, 1 500 salariés dont 550 ingénieurs spécialisés en cryptologie) a enregistré un chiffre d'affaires de 252 M€ en 2013 et sa technologie est exploitée pour assurer 80 % des virements interbancaires dans le monde. Elle revendique plus de 25 000 clients, entreprises et agences gouvernementales, dans plus de 100 pays. La transaction, attendue pour le quatrième trimestre, sera financée "par 440 millions de dollars de trésorerie disponible et 450 millions de dollars issus des lignes de crédit existantes", selon le communiqué du groupe français.

Dépassement de "10% des activités opérationnelles pour 2017"

Du fait de la croissance et des synergies découlant de cette acquisition, Gemalto prévoit de dépasser "d'environ 10% son objectif d'activités opérationnelles pour 2017, jusque-là fixé à 600 M€", a indiqué le groupe dans un communiqué. La transaction vise à "accélérer le déploiement [des] solutions de haute sécurité pour les entreprises, et démultiplier [les] technologies et opportunités de croissance dans la protection des accès en ligne", a expliqué Olivier Piou, le directeur général de Gemalto, cité dans le communiqué. 

L'action Gemalto en tête du CAC 40

Le marché a bien accueilli cette annonce, vendredi matin. La société, dont le siège est basé à Amsterdam aux Pays-Bas et qui possède six en France dont trois en PACA (Aubagne, La Ciotat, Sophia Antipolis), se hissait en tête du CAC 40. À 09H34 (07H34 GMT). Sa valeur a pris 1,83 % pour s'établir à 70,54 euros, figurant parmi les rares valeurs du marché parisien dans le vert, tandis que l'indice CAC 40 perdait 0,71 %.

A.D avec Latribune.fr





Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :